Brèves
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 16.12.2020 - tony-duret - 1 min  - vu 394 fois

NÎMES Il avait giflé un policier municipal : le procès renvoyé

Photo DR - Service Communication

Jean-Pierre, un sans domicile fixe de 37 ans, avait été interpellé dimanche soir après avoir giflé un policier municipal (relire ici).

Ce mardi, il devait être jugé en comparution immédiate pour « violence sur une personne dépositaire de l’autorité publique ». Comme il en a le droit, le prévenu, qui a 29 mentions sur son casier judiciaire, a demandé un délai pour pouvoir préparer sa défense.

Le tribunal nîmois a donc dû décider de son sort en attendant le procès qui se tiendra le 14 janvier prochain : fallait-il le remettre en liberté ou le maintenir en détention ? Jean-Pierre n’ayant aucune garantie de représentation, le tribunal n’a pas hésité bien longtemps et a prolongé son séjour derrière les barreaux.

Tony Duret

Brèves

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais