Culture
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 23.01.2018 - abdel-samari - 2 min  - vu 220 fois

ALÈS Spectacle de danse "Trafic" et théâtre "Jamais seul" cette semaine au Cratère

On commence ce mercredi 24 janvier 2018 à 20h30 avec Trafic de Hamid El Kabouss par la Cie MimH.

D’abord acrobate, Hamid El Kabouss s’oriente vers le hip-hop qu’il pratique en compétition. Il co-fonde la Compagnie Salama au Maroc qui va connaître un succès national et international. Installé à Montpellier, il crée la compagnie MimH en 2009 avec laquelle il confronte la technicité de la danse hip hop à d’autres territoires de la création contemporaine.

Véritable touche-à-tout, il sait mêler, avec énergie et fluidité, hip-hop, danse contemporaine et gestes du quotidien. Inscrivant le vivre ensemble au cœur de sa recherche,  Hamid El Kabouss porte un regard vif et acéré sur une société qu’il dépeint sans complaisance et avec beaucoup d’humour. Si le spectateur est captivé par la prouesse de cette danse, il ressort apaisé par la bienveillance du message qu’elle délivre.

Trafic est un concentré de trois pièces créées à trois époques différentes qui raconte les espoirs et les craintes d’un jeune homme qui choisit de migrer. Tiraillé entre rejet et intégration, il recense ces gestes qui rapprochent ou séparent, ces individus qui s’affrontent ou se rencontrent dans l’espoir de trouver un sens à leur existence.

Repéré par l’Opéra de Montpellier, Montpellier Danse et le Centre chorégraphique national, Hamid El Kabouss est un chorégraphe hyperactif qui enchaîne les créations et qui, en développant un langage complètement original, devrait rapidement s’imposer au niveau national. Tarifs : 14€, 12€, 10€ et 9€.

Vendredi 26 et samedi 27 janvier 2018 à 20h30, place au théâtre avec la pièce Jamais seul de Mohamed Rouabhi et Patrick Pineau.

Des portraits à la Pierre Bourdieu, ce sociologue qui sûrement, a su le mieux décrire la réalité des laissés pour compte. Un déluge de personnages peints minutieusement et magnifiés par le regard poétique de Mohamed Rouabhi. Immédiatement, on s’attache à eux. On suit leurs destins, on découvre leurs attentes, leurs amours, leurs rêves plus ou moins cabossés. Il y a des intérieurs, des extérieurs, des parkings de centres commerciaux, des arrêts de bus, des terrains vagues. Toute une foule y habite ou traîne dans les environs, des gens plus ou moins normaux, plus ou moins joyeux ou désespérés, de tous âges et de toutes couleurs, des chômeurs, des passionnés de football, des gitans, des vigiles, des tas de silhouettes imprévisibles. De l’humanité à jet continu.

Pour le plaisir de retrouver, sur le grand plateau du Cratère, une quinzaine de comédiens chevronnés, une troupe menée sous la formidable baguette de Patrick Pineau. Une grande fresque théâtrale. Une rencontre avec ces gens, si près, si loin, ces invisibles pourtant si attachants, si humains, qui ont cette stupéfiante capacité à réinventer de la beauté, à lui forcer la main, à la trouver même quand il y en a peu ou pas.

Mohamed Rouahbi écrit sur les gens et pour eux. On perçoit tout de suite son sens de la vie quotidienne dans ce qu’elle a de modeste, de simple, de presque invisible. Mais lui la fait voir, cette invisibilité, il la rend incandescente. Il ne reproduit pas la vie – ce n’est pas du reportage -, il lui donne une vraie forme poétique, moderne et personnelle.

TARIF : 18€ – 17€ – 15€ – 12€

Le Cratère | Scène nationale d’Ales

Adresse : Square Pablo Neruda, Place Henri Barbusse, 30100 Alès

Téléphone : 04 66 52 52 64

Informations générales : info@lecratere.fr

Billetterie : billetterie@lecratere.fr

Technique : technique@lecratere.fr

Abdel Samari

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais