Publié il y a 1 an - Mise à jour le 06.02.2023 - B.DLC - 2 min  - vu 2821 fois

ASSISES Une femme découverte morte sur la voie SNCF, le compagnon accusé

Un homme aux assises après la découverte d'un corps sur la voie ferrée

À 49 ans, Stéphane est renvoyé pour "avoir volontairement donné la mort", à sa compagne. Il est défendu par maîtres Élodie Ginot et Baptiste Scherrer. La partie civile est représentée par maîtres Béatrice Lobier-Tupin et Anaïs Lopes.

Une femme est retrouvée morte sur la voie ferrée de la commune de Manduel. Tout ressemble à un suicide, sauf que la victime entretenait une relation toxique et violente avec son ex-compagnon. Un homme qui devient rapidement un suspect, avant d’être mis en examen pour "meurtre". L’accusé a des antécédents de violences sur ses compagnes successives.

Dans les faits, le 29 août 2014, la gendarmerie est appelée par la SNCF après la découverte d’un corps sur la voie ferrée, à Manduel. Il n’y avait aucun papier d’identité sur cette femme. Mais, rapidement, les investigations évoluent et permettent de cibler une dame, âgée d’une quarantaine d’années, qui vivait depuis quelque temps avec son compagnon dans la gare désaffectée de Manduel.

De la piste du suicide à la piste criminelle

Si la thèse du suicide a été envisagée dans un premier temps, les enquêteurs vont découvrir plusieurs éléments troublants permettant d’envisager une thèse criminelle. Le 28 août 2014, veille de la découverte de son corps, la quadragénaire s’aperçoit qu’elle n’a plus sa carte bancaire sur elle. Elle décide d’aller la récupérer dans son squat, mais avant de partir, elle confie à un ami de bien prendre soin de ses chiens si elle ne revenait pas.

De plus, son compagnon, Stéphane, était violent avec elle, selon un témoin. Chose encore plus inquiétante, la dernière personne qui a aperçu la victime vivante affirme qu’elle présentait des traces de coups. Le compagnon réputé violent avait également tendance à frapper ses anciennes compagnes, selon l’enquête. Après avoir changé plusieurs fois de version, il est finalement renvoyé devant la cour d’assises du Gard, concernant le décès tragique de cette jeune femme. Un procès qui doit se dérouler jusqu’à jeudi.

B.DLC

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio