Faits Divers
Publié il y a 18 jours - Mise à jour le 17.01.2023 - Boris De la Cruz - 1 min  - vu 2491 fois

AU PALAIS Les habitants craquent sur du Raï en boucle, le voisin "musicien oriental" relaxé

Un habitant de Vénéjan relaxé pour des nuisances sonores

Ses voisins reprochent trois nuits musicales orientales qui avaient pour but de les faire craquer avec des notes de Raï en boucle. L'avocat du prévenu, maître Hugo Ferri est parvenu à distiller le doute et a obtenu une relaxe pour "le voisin mélomane"! 

il n'est pas certain que la musique adoucisse les moeurs et calme les esprits dans le petit village de Vénéjan, près de Bagnols-sur-Cèze. Des habitants, une quinzaine au total,  avaient saisi la justice pour des nuisances sonores répétées survenues lors de trois nuits d'affilée, des 18 au 21 juin 2021. Un avant goût de fête de la musique qui a fortement perturbé les villageaois, avec un air de Raï qui passait en boucle de minuit à 4h du matin.  Le prévenu n'était pas présent à l'audience, comme les victimes d'ailleurs, pour ce "trouble à la tranquilité d'autrui par des agressions sonores". 

L'avocat du mis en cause, maître Hugo Ferri, a soulevé immédiatement plusieurs nullités concernant des problèmes de procédure. Mais, cerise sur le gâteau, il a invoqué un élément inaperçu jusque-là : l'auteur des nuisances sonores serait peut-être quelqu'un d'autre que son client, un homme qui est d'ailleurs cité dans la procédure mais qui n'a jamais été interrogé lors de l'enquête. "Un doute énorme" selon le pénaliste nîmois qui devait profiter à son client pour une procédure bancale.

" Le prévenu dit lui-même dans la procédure qu'il s'agit de nuisances sonores volontaire de sa part parce qu'il a avec le maire un différend, un problème de permis de construire", note pour sa part maître Jérôme Privat, avocat de quelques victimes. "Ce monsieur à une personnalité, un profil particulier, avec 21 condamnations sur son casier judiciaire", poursuit-il. 

" On vient demander une addition globale de 32 000 euros et certains n'ont même pas été entendus dans cette enquête ", s'insurge à nouveau Me Ferri qui obtient du tribunal correctionnel de Nîmes la relaxe pour son client.

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais