Faits Divers
Publié il y a 9 jours - Mise à jour le 25.01.2023 - Boris De la Cruz - 1 min  - vu 2063 fois

GARD Condamnée pour ne pas avoir dénoncé les viols de sa fille, elle évoque une "machination"

Une mère de famille condamné pour non dénonciation des viols de sa fille demande son contrôle judiciaire

Une femme a été condamnée en juin 2022 par les assises du Gard pour "non-dénonciation de crime". Elle a fait appel et demande son contrôle judiciaire... 

"Elle offrait sa fille" et "elle a nié toute responsabilité", dénonce l'avocat général Hervé Poinot, ce mercredi 25 janvier, devant la chambre de l'instruction de Nîmes qui doit dire si elle place sous contrôle judiciaire une mère de famille ou si cette dernière poursuit sa peine en détention.

Cette femme, âgée de 58 ans, a été sanctionnée par la cour d'assises du Gard en juin dernier à 5 ans de prison pour un délit de non-dénonciation de crime. Elle n'aurait jamais alerté les autorités sur les abus sexuels dont était victime sa fille, une enfant de 12 ans au moment des faits. Son compagnon a été lourdement puni pour ces actes, mais la mère de famille affirme encore aujourd'hui à l'audience : "Tout est faux", "ma fille provoquait mon compagnon"!

Cette habitante de Beaucaire estime encore qu'elle "est victime d'une machination". La cour d'appel de Nîmes devra dire dans les prochaines heures si elle fait droit à un élargissement vers le contrôle judiciaire en attendant le procès en appel. 

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais