Faits Divers
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 10.05.2019 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 707 fois

GARD Viol d'une joggeuse : l'homme interpellé hier remis en liberté, l'ADN ne correspond pas

Photo illustration Objectif Gard

Un homme a été interpellé jeudi matin et placé en garde à vue à la compagnie de gendarmerie de Bagnols-sur-Cèze.

Il a été relâché ce vendredi midi. Il a totalement nié le viol durant sa garde à vue et l'ADN masculin retrouvé sur la victime ne correspond pas avec le sien. Des éléments imparables qui ont conduit le parquet de Nîmes qui supervise cette enquête prioritaire dans le Gard, à lever la garde à vue du suspect pour lequel aucune charge n'est retenue.

Pour rappel concernant les faits, le lundi de Pâques une femme d'une quarantaine d'années a été abusée sexuellement alors qu'elle faisait son footing sur un chemin secondaire au milieu des vignes, sur la commune de Saint-Alexandre. Un portrait robot de l'agresseur a été réalisé et diffusé. L'enquête se poursuit....

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais