Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 04.04.2024 - Lïana Delgado - 2 min  - vu 1234 fois

JUSTICE Après une rupture amoureuse, il dégringole dans le trafic de stupéfiant

Archive

Un homme de 23 ans est jugé ce jeudi 4 avril pour détention, transport, offre et acquisition de stupéfiants.

Rien ne prédestinait ce jeune homme à se retrouver dans un trafic de stupéfiant. Diplômé d’une licence Économie Gestion, il avait pour objectif de passer les concours de catégorie A de la fonction publique. En février 2023, sa relation amoureuse se termine. Une rupture qu’il va très mal vivre… il va noyer sa peine dans le stupéfiant. Pour continuer à payer sa consommation, son loyer et ses charges, il va commencer à vendre de la résine de cannabis et de la cocaïne en août 2023.

“C’est la rupture avec ma copine et les mauvaises fréquentations qui m’ont amené devant vous aujourd’hui”, avoue le prévenu devant le tribunal. Le 16 janvier dernier, le jeune homme a été arrêté par la police. Son trafic était relativement bien organisé. Lors de la perquisition à son domicile, une cinquantaine de capsules de cocaïne, de la résine de cannabis, huit fioles, une balance de précision et des feuilles de comptabilité ont été retrouvées.

La procureure de la République donne ces réquisitions : “Certes ce jeune homme s’exprime bien mais cette personne est un trafiquant. On parle en kilos de stupéfiant. En un an, il a effectué 12 000€ de chiffre d'affaires. Je demande 18 mois d’emprisonnement, un maintien en détention et l'interdiction de séjour à Nîmes".

Maître Scherrer plaide pour le prévenu : “Ce jeune homme souhaitait payer son loyer. Il a souhaité prendre son indépendance, mais c’était encore un gamin. Je demande un sursis probatoire avec une obligation de soins et de travailler. Il n’y a que le travail qui permettra à ce jeune homme de sortir du trafic”.

Le prévenu est finalement condamné à 18 mois de prison dont six mois de sursis, un maintien en détention, une interdiction de séjour à Nîmes durant trois ans et une obligation de soins et de travail.

Lïana Delgado

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio