Publié il y a 22 jours - Mise à jour le 03.06.2024 - B.DLC - 1 min  - vu 2256 fois

JUSTICE La petite fille de 5 ans dénonce des abus sexuels de la part de l'ami de la famille

La famille qui a déposé plainte n'était pas présente à l'audience et le prévenu nie "l'agression sexuelle" depuis le début de la procédure.

Le dossier pénal débute le 31 août 2019 lorsqu'une mère de famille se rend au commissariat de Tarascon pour dénoncer les agissement "d'un ami de la famille" sur sa fille. Une petite, âgée à l'époque de 5 ans, a expliqué avec ses mots, qu'un homme avait touché ses fesses et montré ses parties intimes. Des faits précis, avec des explications d'une enfant, qui ont été qualifiés par le parquet d'agression sexuelle sur une mineure de moins de 15 ans. Près de 5 ans plus tard, le tribunal correctionnel de Nîmes devait juger l'affaire survenue dans un appartement de Beaucaire.

Pluisieurs problèmes ont été évoqués. La famille qui a dénoncé les faits n'était pas présente à l'audience et pas représenté par un avocat. Et les explications fournies par la petite fille ne sont corroborées par aucune constatation technique, médicale, scientifique. Notamment un tapis sur lequel pouvait se trouver du sperme de "l'ami de la famille" n'a pas été saisi par les enquêteurs. 

Le prévenu, 34 ans aujourd'hui, ne reconnaît rien. Pire il nie farouchement l'infraction ..." Je ne touche jamais les enfants" et il estime être victime du père de la petite fille " qui pensait que je couchais avec sa femme". Devant aussi peu d'éléments en possession du tribunal, le parquet a requis la relaxe. Quelques minutes plus tard le tribunal a prononcé officiellement cette relaxe. 

B.DLC

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio