Faits Divers
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 19.06.2021 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 24362 fois

NÎMES Assassinat de Saint-Césaire, le tireur ne veut pas sortir de prison

Sur les lieux du crime, le soir de l'assassinat au quartier Saint-Cézaire à Nîmes. Photo B.DLC

Un homme, mis en examen depuis près de deux ans pour "assassinat", a demandé ce jeudi à ne pas sortir de détention, alors que le juge des libertés devait statuer sur une prolongation éventuelle de son mandat de dépôt en matière criminelle ou d'un contrôle judiciaire.

Cet homme est mis en examen pour avoir tiré et tué sur Hafid Kebdani après une altercation survenue dans un bar du quartier nîmois de Saint-Césaire, c'était fin juin 2019.

La victime et son agresseur se connaissaient et l'homme décédé était en train de reprendre une discothèque à Port Camargue. Le tireur faisait parfois des travaux pour lui. Selon Me Aoudia, l'avocate de la famille de la victime interrogée au moment du drame, "cette histoire est survenue sur un fond de dette de 500 euros de l'un envers l'autre concernant des travaux effectués". Une version qui restait à vérifier par les services d'enquête. Une partie de la famille de la victime est représentée par maître Hugo Ferri, tandis que le tireur est défendu par le pénaliste Baptiste Scherrer.

Après l'exécution, l'homme très grièvement blessé a été pris en charge par les pompiers. Il a été transporté vers le CHU de Nîmes, avant de décéder un peu plus tard dans la soirée.  L'agresseur avait quitté les lieux pour se constituer prisonnier cinq jours plus tard. Un tireur qui reste donc en détention pour six mois supplémentaires après l'audience de ce jeudi.
Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais