Publié il y a 24 jours - Mise à jour le 29.05.2024 - B.DLC - 1 min  - vu 793 fois

NÎMES Il filme dans la salle d'audience du tribunal correctionnel pour envoyer les vidéos à sa mère

Photo archives de la salle du tribunal correctionnel de Nîmes.

Un homme a été condamné, mardi après-midi, pour avoir filmé dans la salle du tribunal correctionnel de Nîmes. 

Le 18 octobre 2019, l'huissier et le procureur s'aperçoivent qu'un homme filme discrètement les débats dans la salle d'audience du tribunal correctionnel de Nîmes. Le portable de cet homme est saisi, mais il efface les vidéos avant que le procureur ait le temps de les regarder. Une enquête est ouverte, le suspect refuse de fournir son identité dans un premier temps. 

Un homme qui est finalement identifié et qui était convoqué ce mardi 28 mai 2024 devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour cet enregistrement illicite. Il reconnaît les faits à la barre et indique : " j'ai filmé car ma mère ne pouvait pas assister à l'audience, elle était au Maroc", avoue le prévenu qui affirme au président qu'il ne savait pas que c'était interdit. Une thèse à laquelle ne croit pas le président Jérôme Reyne qui réplique : " mais monsieur vous connaissez la Justice, vous avez déjà été condamné". "Et en plus vous filmiez en cachette". Un prévenu qui a enregistré sur les vidéos son frère qui comparaissait dans un important trafic de drogue. 

Le "caméraman" a été condamné à la peine requise par le procureur Vincent Edel, à savoir 1 000 euros d'amende et la confiscation du portable. 

B.DLC

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio