Faits Divers
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 21.12.2022 - Boris De la Cruz - 2 min  - vu 26901 fois

NÎMES Mort à Vacquerolles : " la victime a été criblée de balles", "le tireur s'est trompé de cible"

Trois hommes sont mis en examen dans le dossier de meurtre d'un jeune à Vacquerolles

Photo Boris De la Cruz

Un homme interpellé au début du mois de décembre par la police judiciaire et le Raid, demande sa remise en liberté sous contrôle judiciaire ce mercredi. Lors de l'audience, on apprend que "le tireur s'est trompé de cible", selon maître Baptiste Scherrer. Le mis en cause saura jeudi s'il est placé sous contrôle judiciaire ou s'il reste détenu, comme souhaité par l'avocat général. 

L'audience, ce mercredi matin à la chambre de l'instruction de Nîmes, concerne un homme mis en examen et écroué depuis le début du mois de décembre. Un homme suspecté de "meurtre en bande organisée", "participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime", et "dégradation ou détérioration en bande organisée". 

Il s'agit en fait d'une véritable exécution survenue le 19 janvier 2021 entre les quartiers de Pissevin et Vacquerolles, à Nîmes. "La victime a été criblée de balles, elle en a reçu une dizaine." "Le tireur s'est trompé de cible", selon maître Baptiste Scherrer qui défend l'homme qui demande sa remise en liberté et qui serait celui qui était le propriétaire de la voiture escortant celle du tireur ce soir-là. 

Dans ce dossier, trois mises en examen ont été réalisées à ce stade des investigations. Le trio serait impliqué à des niveaux différents dans ce meurtre. Celui qui demande son contrôle judiciaire ce mercredi "a donné plusieurs versions et il réfute sa responsabilité dans le meurtre", indique le président de la cour d'appel, Christophe Teissier, qui résume les faits. 

"Mon client est le propriétaire officieux du véhicule qui a suivi la voiture du tireur lors de cette fusillade. Par omission, bêtise, erreur ou paresse, il avait oublié de faire la cession de son véhicule", plaide maître Baptiste Scherrer. 

" Le casier judiciaire de cet homme plaide en sa défaveur et les faits sont d'une gravité extrême", affirme l'avocat général qui s'oppose au contrôle judiciaire réclamé par la défense.

Des arrestations récentes qui font suite à la mort d'un jeune homme, le 19 janvier 2021. Ce soir-là, dans une petite rue située juste derrière l'Intermarché du quartier de Vacquerolles, les secours ont découvert ce jeune de 22 ans, inconnu de la justice, tué après une salve de tirs. Il a été mortellement atteint par des projectiles provenant d'une arme de guerre, alors qu'il était le passager d'une voiture qui circulait dans le quartier voisin de Pissevin. Un homme avait fait feu sur la voiture dans laquelle se trouvait la victime. Le conducteur du véhicule visé était parvenu à s'enfuir pour retourner au quartier de Vacquerolles ou le décès du passager avait été constaté par les secours.  

Dans ce même dossier, un autre homme est écroué. Tandis que le dernier personnage, défendu par maître Hugo Ferri, a obtenu d'^tre placé sous contrôle judiciaire. Il serait l'individu qui "a volé le véhicule Fiat utilisé lors de l'exécution", selon des informations recueillies ce mercredi en audience publique de la chambre de l'instruction.   

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais