Publié il y a 26 jours - Mise à jour le 18.06.2024 - Boris De la Cruz - 1 min  - vu 1397 fois

NÎMES Tentative de meurtre au couteau près d'un bar : des peines réduites en appel

La cour d'Assises du Vaucluse a jugé la semaine dernière une agression au couteau survenue à proximité d'un bar clandestin du centre-ville. 

Ils avaient écopé de lourdes peines devant la cour d'Assises du Gard il y a quelques mois. Vendredi dernier, en appel, la cour d'Assises du Vaucluse a largement réduit la sanction infligée à Nîmes. Les jurés d'Avignon ont décidé de passer de 20 ans de réclusion avec une peine de sûreté des 2/3, à 12 ans de réclusion pour un homme, âgé d'une quarantaine d'années, et défendu par maître Abdelghani Merah. Un accusé qui a été condamné pour une tentative de meurtre au couteau survenue à proximité d'un bar "clandestin" de la rue Colbert à Nîmes, des faits qui datent d'août 2021. Sur fond d'alcool et après une soirée passée dans cet établissement nocturne, un client avait été frappé à l'arme blanche à hauteur du cou. Une victime qui a été sévèrement atteinte et dont le pronostic vital avait été engagé dans un premier temps. 

Une femme, la "gérante" de ce "bar" a également été mis en cause. Elle était défendue par le pénaliste nimois, Marc Roux. Elle aussi a vu sa sanction diminuée puisque sa peine est passée de 4 ans infligés à Nîmes à 3 ans dont deux avec sursis dans le Vaucluse. elle comparaissait pour une modification d'une scène de crime en récidive. Une condamnée qui a pu immédiatement retrouver la liberté.  

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio