Alès-Cévennes
Publié il y a 9 mois - Mise à jour le 12.02.2022 - corentin-migoule - 3 min  - vu 1436 fois

FOOTBALL L'OAC gagne encore à la maison et savoure le faux pas du leader

Théo Peyrard, buteur alésien pour la première fois de la saison. (Photo OAC)

Comme au match aller, l'OAC s'impose face à Muret par la plus petite des marges (1-0). Une belle opération comptable pour les Cévenols qui se délectent du faux pas du leader agathois face à la réserve nîmoise (0-2). 

Le contexte. Le 4 septembre 2021, l'OAC lançait enfin sa saison en l'emportant à Muret (0-1) grâce à un but de Selmane El Hamri, au terme d'une rude bataille, une semaine après un revers lors de la première journée face à Rodez II. Cinq mois plus tard, alors qu'il n'a pas encore achevé la phase aller du championnat de N3 en raison du report de deux de ses matches, l'Olympique d'Alès en Cévennes entame la phase retour face à ces mêmes Haut-Garonnais, lesquels (11e) regardent plus derrière que devant. Trois semaines après leur succès à Pibarot face à la réserve du Nîmes Olympique (3-1) et sans avoir rejoué en match officiel depuis, les Alésiens s'avancent en favoris ce samedi soir.

Le match. Après s'être essayé à un 3-5-2 inédit face à la réserve des Crocos il y a trois semaines, Stéphane Saurat opère un retour aux fondamentaux en revenant à un 4-2-3-1 dans lequel apparaît pour la toute première fois la nouvelle recrue Cheick Alan Diarra. Le milieu offensif formé à l'OL ne sera pas de trop pour tenter de mettre à mal la très athlétique équipe de Muret qui s'avance en 5-4-1.

Sans surprise, le premier quart d'heure est à l'avantage des Cévenols qui ne traduisent par pour autant cette domination par des occasions. Ainsi, l'ouverture du score de Théo Peyrard, qui s'arrache pour reprendre un centre à ras-de-terre venu de la gauche d'Aidoud, intervient sur la première frappe des Bleus de l'OAC (18e, 1-0). Le milieu défensif alésien inscrit au passage son premier but de la saison en match officiel et oblige par la même les Haut-Garonnais à enfin se découvrir.

Une frappe lointaine et légèrement dévissée de Joakim Balmy vient garnir le rayon des statistiques sans incidence sur le score (28e). Après quoi, Mboup se voit refuser un but pour hors-jeu au terme d'une contre-attaque rondement menée par Cheick Alan Diarra (31e). Le grand Lefebvre s'illustre pour la première fois du premier acte en claquant une tête piquée d'Abelinti, lequel se détend pour reprendre une merveille de centre enveloppé de Joakim Balmy, après un décalage subtil de Djabou (41e). L'ultime opportunité d'une mi-temps durant laquelle Muret n'en a pas eu.

La frappe enroulée d'Aidoud aurait mérité meilleur sort

Au retour des vestiaires, Diaby met fin à cette anomalie en envoyant une frappe vicieuse depuis l'entrée de la surface qui oblige Moreau à la parade (46e). Le premier frisson du deuxième acte pour les spectateurs de Pibarot. Est-ce parce que les Cévenols ont levé le pied ou car les intentions des Haut-Garonnais sont meilleures que ce même Diaby sollicite à nouveau le portier alésien à bout-portant (51e) ?

Le temps faible de l'OAC est passé lorsque Jordan Aidoud est tout proche d'inscrire un but somptueux au terme d'une action de haute-volée. Après une chandelle de Balmy, Peyrard montre qu'il n'est pas qu'un excellent milieu récupérateur en réalisant une merveille de contrôle. Ce dernier lance Djabou sur le côté gauche, lequel centre pour Diarra qui remet en retrait pour Aidoud donc, la frappe enroulée du numéro 10 d'un soir passant à quelques centimètres de la lucarne gauche du gardien de Muret (64e).

En se débarrassant du gardien d'un crochet extérieur après une talonnade bien sentie d'Mboup, Saoudi pense pouvoir tuer le match en inscrivant le deuxième but alésien. Mais la frappe de l'ailier est contrée par un défenseur de muretain après qu'il a trop tergiversé (84e). Avec un peu plus de malice, Saoudi aurait même pu se laisser tomber sur le croc-en-jambe d'un adversaire pris de vitesse qui aurait occasionné un pénalty plutôt logique. Un raté sans conséquence puisque l'OAC conservera son court avantage pour s'imposer sur le même score qu'à l'aller (1-0). S'ils ne les apprécient guère, les Alésiens sauront apprécier la performance des Nîmois, lesquels ont décidé de remporter leur premier match de la saison face à Agde (0-2), actuel leader.

Corentin Migoule

14e journée de National 3. Stade Pierre-Pibarot. Arbitre : M. Chaabani. OAC 1-0 AS Muret (mi-temps : 1-0). But pour Alès : Peyrard (18e). Avertissement à Alès : Abelinti (41e). Avertissements à Muret : Tahar (55e), Lingani (84e).

OAC : Moreau – Houelche, Mogès, Fofana, Djabou - Aidoud, Peyrard, Joakim Balmy (Bonneau, 64e), Mboup, Diarra (El Hamri, 81e) - Abelinti (Saoudi, 83e). Entraîneur : Stéphane Saurat.

Muret : Lefebvre - Chevalier, Mbele, Lingani, Chaminade - Fabre, Kinima (Ndiaye, 45e), Tahar, Cieutat (Sery, 75e), Ousseni - Diaby. Entraîneur : Cyril Boscher.

Corentin Migoule

Alès-Cévennes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais