Publié il y a 25 jours - Mise à jour le 31.05.2024 - Louis Valat - 2 min  - vu 471 fois

ROUSSON Des palettes électorales pour afficher les listes aux Européennes

La municipalité communiste a rapidement arboré l'affiche de Léon Deffontaines, tête de liste du PCF, sur les palettes recyclées.

- Photo Louis Valat

Avec trente-huit listes en compétition pour les élections européennes de juin prochain, un record, les communes sont confrontées à un véritable défi logistique pour installer les panneaux électoraux. À Rousson, la municipalité a su faire preuve d'originalité et de respect de l'environnement en optant pour des palettes recyclées comme supports d'affichage.

À chaque Européennes, un véritable casse-tête. Cette année, trente-huit candidats à l'élection des représentants au Parlement européen du 9 juin prochain ont été officiellement enregistrées. Un record. Et pour les communes, trouver de l’espace et des ressources pour installer les panneaux électoraux devient une question centrale. Tant en terme économique, qu'en terme de logistique, il faut innover.

Des palettes recyclées, "jusqu'au dernier clou"

Face à cette contrainte, le maire de Rousson - un peu moins de 5 000 habitants -, Ghislain Chassary, et son équipe ont trouvé une solution, en utilisant des palettes recyclées comme supports d’affichage. "Nous avons voulu allier économie et respect de l’environnement," explique Ludovic Dumas, conseillé délégué à la mairie de Rousson. Cette initiative répond à plusieurs impératifs. D'un point de vue économique, la municipalité de Rousson évite une dépense de 5 400 € pour des panneaux électoraux classiques comme le précise le maire, Ghislain Chassary, un montant insoutenable pour un petit budget communal. D'un point de vue écologique, l'utilisation de palettes recyclées permet à la commune de réduire ses déchets et de s'inscrire dans une démarche de développement durable.

38 candidats, 38 palettes pour les Européennes. • Photo DR

Alors, cette fois, l'impact financier des panneaux électoraux ne pèsera pas sur les fonds communaux, grâce à l'appui généreux de l'entreprise PGS Scierie et Palettes Blanc de Bessèges. Seule l'intervention des employés municipaux nécessitera un investissement financier de la part de la commune de Rousson. Un choix qui s’inscrit dans une démarche plus large de développement durable.D'autant plus qu'à ce stade, aucune réglementation ni norme ne semble exister concernant le support, la couleur ou même la matière des panneaux électoraux, pourvu que tous les candidats aient la possibilité d'y être tous affichés. De leur côté, les Roussonnais semblent apprécier cette initiative : "c'est astucieux, puis, ça évite le gaspillage, confie un sexagénaire. En plus, ça donne un petit côté original à notre commune." Et pour la planète, c'est un geste de plus. 

Louis Valat

Alès-Cévennes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio