Publié il y a 5 mois - Mise à jour le 15.10.2023 - Thierry Allard - 2 min  - vu 353 fois

SAZE Des panneaux solaires sur le groupe scolaire pour allier écologie et économies

Ce samedi, lors de l'inauguration de la première tranche des panneaux photovoltaïques du groupe scolaire de Saze

- Photo : Thierry Allard

Le soleil n’était pas vraiment au rendez-vous ce samedi pour l’inauguration de la première tranche des panneaux photovoltaïques du groupe scolaire de Saze, mais l’important était ailleurs.

Car la Mairie de Saze pratique désormais l’autoconsommation grâce à ces panneaux solaires. Une centaine de panneaux, pour une puissance de 36 kilowatts crête, a donc été posée sur les toits du groupe scolaire. 40 000 euros HT ont ainsi été investis, et largement subventionnés par le Département, l’État et l’Union européenne, le Grand Avignon et la région Occitanie, ne laissant que 8 000 euros HT à la charge de la commune.

Et c’est peu dire que cet investissement sera vite rentabilisé, « dans un contexte où le prix de l’énergie a été multiplié par 2,6 », rappelle le maire, Yvan Bourelly. Alors la possibilité de consommer directement l’énergie solaire produite devrait permettre à la commune « une économie estimée de 24 388 euros par an sur les factures du groupe scolaire sur un montant estimé de 60 971 euros pour l’année 2023 », précise-t-il. Tout sauf une paille.

Installés en juillet par l’entreprise sazaine COA, les panneaux ont d’ores et déjà commencé à montrer leur efficacité, puisqu’en septembre, « nous avons eu une autoconsommation qui avoisine les 80 % des besoins énergétiques du groupe scolaire », affirme le maire. Conséquence : de 2 000 euros en temps normal pour le groupe scolaire, la facture d’électricité de septembre est passée à… 172 euros. Ce sera sans doute moins spectaculaire cet hiver, avec moins de soleil et plus de besoins énergétiques, certes, mais sur le long terme l’impact devrait tout de même être grand, puisqu’un chantier global de rénovation énergétique du groupe scolaire est lancé et aura bien besoin des sommes ainsi économisées.

On pourrait presque parler de panneaux scolaires ! • Photo : Thierry Allard

Alors la Mairie se lance dans une seconde tranche, de la même puissance que la première, notamment pour alimenter la mairie en autoconsommation, bâtiment « classé et qui ne peut pas recevoir d’installation photovoltaïque », rappelle le maire. Il attend « une économie de minimum 40 % à l’année sur les deux bâtiments », groupe scolaire et mairie, donc. La Municipalité de Saze fait aujourd’hui office « de fer de lance des Mairies du Gard, un pionnier », souligne le conseiller départemental Rémy Bachevalier, quand le sénateur Laurent Burgoa félicitera le maire pour avoir « trouvé une solution » au problème prégnant de la hausse des coûts de l’énergie pour les collectivités.

Désormais, alors que certaines communes voisines engagent la même démarche, Yvan Bourelly espère que Saze va faire école. « Nous aimerions aussi être un exemple pour les particuliers, montrer qu’une alternative énergétique est possible et viable dans un monde plus sobre », affirme-t-il. Et ça passe aussi par l’éducation, avec des ateliers pratiques à destination des écoliers, dans le cadre du programme "Watty", engagés dès l’année dernière.

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio