Nîmes
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 18.04.2023 - Coralie Mollaret - 2 min  - vu 214 fois

EXPRESSO Un chèque de 16 500 € pour lutter contre les violences faites aux femmes

La ville de Nîmes a débloqué 16 500 € au titre de l’année 2023 pour cinq associations.

Après avoir décroché un quatrième mandat en 2020, le maire Les Républicains, Jean-Paul Fournier, a fait de la lutte contre les violences faites aux femmes l’un de ses combats. L’édile a d’ailleurs attribué à sa conseillère municipale, Mylène Mouton, la délégation au Droit des femmes, à l’égalité et à la lutte contre les discriminations.

En novembre dernier, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes, la mairie dévoilait un ruban orange sous la forme de pin’s, symbole de la lutte contre ces violences, distribués aux 2 500 agents de la ville de Nîmes. « Avant mon arrivée, des actions étaient conduites. La création de cette délégation a toutefois permis de les rassembler », relève Mylène Mouton qui, cette année, bénéficie d’un budget de 20 000€.

Lors du dernier conseil municipal, les élus ont attribué une première salve de subvetions, soit 16 500 € à cinq associations. L’Udaf (Union départementale des associations familiales) reçoit la somme de 11 500 € pour la mise à disposition d’un intervenant social au commissariat de police. « Cet argent participe au financement d’une convention tripartite conclue avec l’État qui attribue 25 000 € et 11 500 € pour le Conseil départemental », éclaire l'élue. 

Le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles reçoit 2 000 € de subvention. Une structure dont les activités « comprennent des consultations juridiques, des formations, des ateliers et des campagnes de sensibilisation », fait valoir la Ville. Pour l’élaboration d’outils d’éducation citoyenne, l’association L’Art en Contre bénéficiera de 1 000 € en 2023.

C'est également le cas de Stand’Hop pour la mise en place de plusieurs séances théâtrales sur la thématique des violences intrafamiliales. Et enfin, l’association Via Femina Fama bénéficiera également de 1 000 € pour mener des actions visant à préserver l’intégrité et l’image des femmes. Reste à

Coralie Mollaret

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais