Nîmes
Publié il y a 11 jours - Mise à jour le 25.01.2023 - Anthony Maurin  - 2 min  - vu 1381 fois

NÎMES 2023 dans les arènes, toros et taureaux, c'est pour bientôt

Les arènes bien garnies lors de la corrida matinale du lundi de Pentecôte. Une corrida équestre qui fait recette (Photo archives Anthony Maurin).

Toutes les dates ne sont pas encore connues, mais en voici quelques unes. À vos agendas, notez et réservez !

En cette période des vœux pour la nouvelle année, l’équipe de Simon Casas Production (SCP) France se projette sur les temps forts qui rythmeront la temporada nîmoise en 2023. Dans un moment peu évident pour les acteurs et les professionnels de la tauromachie comme de la course camarguaise, il est temps de se relever les manches et de jouer carte sur table.

Un toro de Margé (Photo Archives Anthony Maurin).

Quatre rendez-vous majeurs seront organisés aux arènes de Nîmes, haut-lieu de la tauromachie mondiale. Cette année encore, corridas, novilladas, corridas équestres et courses camarguaises composeront l’ossature de la programmation taurine.

Un calendrier qui sera inauguré prochainement, le week-end des 14, 15 et 16 avril, par le Printemps de l’Afición. Un mois et demi plus tard, viendra le tour de la feria de Pentecôte qui occupera le devant de la scène tauromachique du 24 au 29 mai. La pause estivale verra le retour des courses camarguaises de l’été les 17 et 24 août, avant la feria des Vendanges qui sera célébrée du 15 au 17 septembre.

Échauffement d'avant course (Photo Archives Anthony Maurin).

Tous les grands noms de la bouvine devraient forcément être associés à une ou plusieurs courses nîmoises, idem du côté des matadors de toros. On pressent, avec le retour du Biterrois Sébastien Castella, une belle affiche à la sauce française, pleine de competencia et d'orgueil. Simon Casas, directeur des arènes, a également repris en main la carrière d'un autre immense torero en la personne d'Alejandro Talavante. Roca Rey devrait lui aussi venir dans les arènes qui l'ont sacré matador de toros.

Les Français, même si l'on ne devrait pas les annoncer de la sorte, El Rafi, Adrien Salenc, Juan Leal ou encore Lalo de Maria ont réalisé une temporada 2022 forte et engagée, donc l'aficion devrait les retrouver sur le sable nîmois. Côté toros, là aussi les grandes ganaderias seront de sortie mais l'empresa réserve sans aucun doute quelques surprises de ce côté-là !

Les arènes bien garnies lors de la corrida matinale du lundi de Pentecôte. Une corrida équestre qui fait recette (Photo archives Anthony Maurin).

Un calendrier dense et qui poursuit son oeuvre en développant les rendez-vous estivaux avec notamment les courses camarguaises qui semblent satisfaire le public local ou étranger qui y vient par curiosité.

Les détails des affiches, notamment des ferias, seront dévoilés plus tardivement dans la saison, mais gageons que les rendez-vous seront à la hauteur des attentes du fervent public de Nîmes... et d'ailleurs !

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais