Nîmes
Publié il y a 21 jours - Mise à jour le 12.02.2024 - Anthony Maurin - 2 min  - vu 182 fois

NÎMES Cafés Cultures, une adhésion qui a du fonds

Le Conseil municipal du 10 février 2024 à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Le Conseil municipal du 10 février 2024 à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Le Conseil municipal poursuit son adhésion au Groupement d'intérêt public ( GIP) « Cafés Cultures »

Le Conseil municipal du 10 février 2024 à Nîmes (Photo Anthony Maurin).
Le Conseil municipal du 10 février 2024 à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Le groupement d’intérêt public (GIP) Cafés Cultures a été créé en avril 2015 à l'initiative du ministère de la Culture, de collectivités territoriales et de partenaires privés. Constituée de membres de droit public et privé, la gouvernance s’articule en deux instances : un conseil d’administration et une assemblée générale.

Le GIP « Cafés Cultures » assure la gestion de deux fonds qui contribuent au développement de l’emploi artistique dans les lieux de proximité. Le premier fonds, géré depuis juin 2015 est dédié aux cafés, bars et restaurants. Le second fonds a été créé en juillet 2023 et est destiné aux employeurs occasionnels hors cafés, bars et restaurants, tels que les comités des fêtes, les petites communes, les fermes...

Cette activité d’intérêt général contribue à maintenir, à développer la diversité culturelle sur l’ensemble du territoire national, à faciliter le travail pour les lieux de proximité avec des artistes locaux et est un moyen de lutter contre le travail illégal.

Le dispositif vise également à accroître l’accès d’un large public à la culture et au spectacle vivant.

Le Conseil municipal du 10 février 2024 à Nîmes (Photo Anthony Maurin).
Le Conseil municipal du 10 février 2024 à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

L’aide dispensée par le GIP « Cafés Cultures » correspond à la prise en charge d’une partie de la masse salariale du salaire minimum brut. En fonction du nombre d’artistes salariés, le pourcentage de prise en charge varie, de 26 % pour un artiste à 65 % pour sept artistes et plus. À partir de deux artistes salariés, le salaire d’un technicien peut être pris en compte sur la même base de calcul.

Le soutien financier que constituent les adhésions au GIP des collectivités territoriales membres du GIP « Cafés-Cultures » est redistribué à des établissements installés sur leur territoire de référence, dans un principe de complémentarité avec des financements octroyés par des entreprises ou des organismes de droit public ou privé. L’adhésion de la Ville de Nîmes viendrait donc-en complément de celles de la Région Occitanie et du Conseil Départemental déjà engagés dans le dispositif.

Afin de soutenir cette initiative qui s'inscrit pleinement dans l'accompagnement artistique, en faveur de la création et de la diffusion artistiques, du développement local et de l'attractivité du territoire, il est proposé que la Ville de Nîmes adhère au GIP « Cafés-Cultures », moyennant le paiement d'une contribution fixée à 2 000 euros pour l’année 2024.

Par ailleurs, afin de permettre cette adhésion, la signature de la convention constitutive est nécessaire ainsi que la désignation des membres du conseil municipal qui siègeront à l’assemblée générale du GIP « Cafés-Cultures ».

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio