Publié il y a 1 an - Mise à jour le 26.01.2023 - Anthony Maurin  - 2 min  - vu 485 fois

NÎMES Festival de la biographie : les rendez-vous à ne pas manquer

(Photo Archives Anthony Maurin).

Conférences, dédicaces, débats, concerts, lectures, projections, auteurs présents, horaires, plan du site… Le programme du festival de la biographie 2023 est disponible.

Le vendredi 27 janvier à 15h15, "Les rives de la mémoire" de et avec le parrain de l'édition 2023, Jean-Pierre Elkabbach, journaliste, homme de médias et éditorialiste, auteur de Les rives de la mémoire (Bouquins), animée par Jérôme Cordelier, journaliste, rédacteur en chef service France du Point

Dans la foulée et à  16h15, le "Histoire intime de la Ve République" avec le second parrain, Franz-Olivier Giesbert, journaliste, écrivain, éditorialiste au Point, auteur de Histoire intime de la Ve République - La belle époque - Tome 2 (Gallimard), animée par Olivier Biscaye, journaliste, directeur de la rédaction de Midi Libre.

Le libraires indépendants organisent le festival (Photo Archives Anthony Maurin).

Même jour mais à Carré d'Art à 15h, "Les Huguenots" avec une conférence-projection de Jean-Paul Chabrol et Daniel Travier, auteurs de Les Huguenots. Une histoire illustrée par Samuel Bastide (Alcide). 

À 16h, "Les femmes et les arts aux fondements de l'humanité", une conférence-projection de Pascal Picq, auteur du Manifeste intemporel des arts de la préhistoire (Flammarion). À 17h, place à "Sylvain Vergara. Les chemins de l'aube." Une rencontre autour du livre de Sylvain Vergara Les chemins de l'aube (Ampelos) avec sa fille Anne Vergara. Cette rencontre sera animée par Edith Lefranc, cheffe d'agence de Midi Libre Nîmes, avec la participation de l'AFMD (Association des Amis de la Fondation de la Mémoire de la Déportation).

Tout est fait pour que les visiteurs puissent échanger avec les auteurs (Photo Archives Anthony Maurin).

À partir de 15h45 se tiendront les débats du Forum des auteurs. Lieu de toutes les rencontres ils seront animés par Antoine Boussin, ancien libraire et ancien éditeur, Patrice Zehr, rédacteur en chef du mensuel monégasque La Principauté et responsable des pages "politiques internationales" de l’hebdomadaire Le Reporter et Guillaume Mollaret, journaliste pour Le Figaro, Challenges.

Mais c'est bien le samedi et le dimanche que le festival proposera, à divers points de la cité, des animations à ne pas manquer. Le programme est très dense, il va du Sémaphore à l'Espace 14 en passant forcément par le Carré d'Art ou encore l'université de Nîmes.

(Photo Archives Anthony Maurin).

Petit rappel, il sont une centaine à proposer leurs ouvrage sur le thème "Nos souvenirs communs."

Les auteur à suivre par ordre alphabétique :

Catherine Bernié-Boissard Serge Colombaud et Jacques Teissier pour leur Dictionnaire familier d’Occitanie (Cairn).

Frédéric Cartier-Lange pour Les galères et les galériens huguenots de Louis XIV (Alcide jeunesse).

Jean des Cars pour son Pour la Reine (Perrin).

Jean-Paul Chabrol et Daniel Travier pour Les Huguenots. Une histoire illustrée par Samuel Bastide (Alcide).

Alain Delage pour Nîmes éternelle et contemporaine (Sutton).

Guillaume Durand pour Déjeunons sur l’herbe (Prix Renaudot Essai 2022 - Bouquins).

Jean-Pierre Elkabbach pour Les rives de la mémoire (Bouquins).

Vladimir Fédorovski pour Nicolas II, Lénine. Le roman d’une révolution (Balland) 

Irène Frain pour L’allégresse de la femme solitaire (Seuil).

Franz-Olivier Giesbert pour Histoire intime de la Ve République - La belle époque - T2 (Gallimard).

Daniel Herrero pour L’attrape rêves (Equateurs).

Bernard Ibars pur Vignerons en Languedoc. Portraits (Alcide).

Philippe Ibars pour A la rencontre des arbres des Jardins de la Fontaine (Alcide).

Jean-François Kahn pour Mémoires d’outre-vies - T2 (Perrin).

Thierry Lentz Napoléon III. La modernité inachevée (Perrin).

Christophe Malavoy pour Céline, le misanthrope de Meudon (L’Observatoire).

Christine Palluy pour Ulysse (Milan).

Pascal Picq pour Manifeste intemporel des arts de la préhistoire (Flammarion).

Jacques Prevost pour Philippe Berta, de la double hélice à l’hémicycle (du Panthéon).

Shumona Sinha pour L’autre nom du bonheur était français (Gallimard).

Éric Teyssier pour Les gaulois du sud (Alcide).

Philippe Torreton pour Lettre à un jeune comédien. Je dis donc je suis (Tallandier).

Anne Vergara pour Sylvain Vergara. Les chemins de l’aube (Ampelos).

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio