Publié il y a 1 an - Mise à jour le 28.06.2023 - Anthony Maurin - 2 min  - vu 6558 fois

NÎMES Opération contrôle et répression en centre-ville

L'écoute durant le briefing (Photo Anthony Maurin).

La ville de Nîmes est engagée dans une démarche de lutte contre les usages non-règlementaires des Engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) suite à de nombreuses infractions constatées et, notamment, un accident mortel en avril 2022.

Richard Schieven parle de l'opération qui va débuter (Photo Anthony Maurin).

Afin de rappeler les règles de circulation des trottinettes électriques, gyropodes et autres overboards, une opération de contrôle a été menée par six équipages de la police municipale, ce mercredi 28 juin, dans les rues piétonnes de l’Écusson.

D'emblée, Richard Schieven, adjoint délégué à la Sécurité publique, est clair : "Nous déplorons la persistance d’infractions commises par les utilisateurs de ces engins de circulation motorisés. Nous continuons nos actions de prévention et sensibilisation sur les risques que comportent ces usages dangereux. Mais il convient également que les personnes qui ne respectent pas la réglementation prennent leurs responsabilités. Les équipages déployés seront à l’œuvre pour le leur rappeler en verbalisant les contrevenants aux bonnes règles d’utilisation."

(Photo Anthony Maurin).

Pour rappel, la circulation des engins de déplacements personnels motorisés est interdite sur les trottoirs. En agglomération, elle doit se faire obligatoirement sur les pistes ou bandes cyclables aménagées lorsqu’il y en a. À défaut, elle pourra se faire uniquement sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50 km/h. Hors agglomération, la circulation des EDP est interdite en dehors des voies vertes et des pistes cyclables.

La vitesse des EDPM est limitée à 25 Km/h. Leur circulation est interdite (hors bandes et pistes cyclables) sur le boulevard Salvador Allende, le boulevard des Français Libres, l’avenue Kennedy, la route d’Avignon entre l’EB10 et la rue Max Chabaud, la route de Montpellier entre l’EB10 et le rond-point du Four à Chaux, et le boulevard Pasteur Marc Boegner.

Une vingtaine de personnels était sur l'opération (Photo Anthony Maurin).

En cœur de ville, la circulation des EDPM est autorisée, à l’allure du pas, dans la zone piétonne, sur le Mail de l’Esplanade, sur le Mail central de l’Avenue Feuchères, sur le Parvis des Arènes, sur le Mail Central de l’Avenue Jean-Jaurès. Les piétons restent prioritaires.

Le stationnement des EDP (motorisés comme non motorisés) est interdit en dehors des zones dédiées (arceaux vélos). La conduite sous l'influence de l'alcool ou après usage de produits stupéfiants est interdite. L'usage du téléphone tenu en main et de dispositifs portés à l'oreille (écouteurs, casque audio, etc.), est également prohibé.

L'écoute durant le briefing (Photo Anthony Maurin).

Afin de poursuivre l’éducation des plus jeunes aux bons gestes, le service Prévention routière de la police municipale a réalisé dans le cadre de ses interventions auprès des élèves de CM1 et CM2, un module de formation dédié à la conduite des engins de déplacement personnel.

Depuis le début de l’année, 60 contraventions ont été établies, dont la plupart pour transports de passagers ou circulation sur les trottoirs. Pour rappel, le montant de la contravention peut aller jusqu’à 135 euros.

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio