Publié il y a 22 jours - Mise à jour le 02.06.2024 - Marie Meunier - 4 min  - vu 6649 fois

FAIT DU SOIR EN IMAGES 24 711 canards lâchés sous le pont du Gard pour la bonne cause

duck race pont du gard

Une nuée de canards avance sous le pont du Gard. 

- photo Marie Meunier

Ce dimanche 2 juin, 24 711 canards en plastique ont été lâchés (puis récupérés, rassurez-vous) dans le Gardon, sous le Pont du Gard. Un record en France semble-t-il ! Il s'agissait d'une course pour la bonne cause organisée par le Rotary Nîmes Nemausus. Les bénéfices seront reversés à l'association Belle et Rose et au service pédiatrique du CHU de Nîmes. 

L'équipe chargée de mettre à l'eau les canards. • photo Marie Meunier

La Nemausus Duck Race a fait sa première édition au Pont du Gard ce dimanche 2 juin. Énormément de monde s'est déplacé pour être aux premières loges de cette course de canards en plastique. Au point que le parking de la rive droite était saturé 1h30 avant le début de l'évènement ! On vous rappelle le principe de la Duck race : n'importe qui pouvait acheter un ou plusieurs canards en plastique en amont de la course. Chacun porte un numéro. Tous les canards en plastique sont jetés à l'eau en même temps et doivent parcourir 200-300 mètres sur l'eau jusqu'au sas d'arrivée. Les 51 premiers coin-coins arrivés offrent à leur parrain des lots. L'ensemble des cadeaux s'élèvent à 24 000€, avec pour le premier arrivé une voiture Kia Picanto à remporter. Il y a aussi des séjours, des places de concerts, des bouteilles de vin... Au total, cette première édition a totalisé 63 partenaires. 

La fameuse voiture d'une valeur de 15 550€ à gagner. • photo Marie Meunier

Bien sûr et pour des raisons écologiques évidentes, tous les canards sont ramassés par les bénévoles à la fin de la course et sont retenus grâce à un système de filets. "Aucun canard ne sera laissé dans le Gardon", a rassuré Frédéric Moline du Rotary Nîmes Nemausus au micro. Ces palmipèdes jaunes et bleus (aux couleurs du Rotary) seront réutilisés et s'envoleront ensuite pour une autre course en Occitanie. 

duck race pont du gard
À la fin de la course, les bénévoles ont ramassé tous les canards afin qu'il n'en reste aucun dans l'eau. • photo Marie Meunier

24 711 canards ont été parrainés pour cette première édition

Thierry et Corinne sont venus voir l'arrivée de la Duck race.  • photo Marie Meunier

Pour cette première duck race au Pont du Gard, les organisateurs visaient 30 000 canards. Finalement 24 711 ont trouvé un parrain et ont été mis à l'eau ce dimanche. Mais Frédéric Moline l'assure : "On a dépassé le record de France". Bien que ce soit une première édition, il voulait voir les choses en grand : "Il vaut mieux avoir un torticolis à force de regarder vers le haut que d'être bossu après avoir vu trop bas", clame-t-il. Au-delà de la dimension insolite et sympathique de la manifestation, il y a une bonne cause. Tous les bénéfices de l'évènement sont reversés Belle et Rose, une association contre le cancer qui compte comme marraine Louane, ainsi qu'au CHU de Nîmes et son service pédiatrie pour les enfants malades.

Les canards ne peuvent s'échapper dans le cours d'eau, car ils sont retenus par un système de filets. • photo Marie Meunier

Avec 24 711 canards "achetés", la somme devrait être bien rondelette pour ces deux œuvres. Beaucoup de personnes qui ont acheté des canards l'ont d'ailleurs fait dans ce but caritatif. "On a pris 10 canards car on est 5 dans la famille. Ça en fait deux par personnes", indique le Nîmois Thierry qui s'est assis avec sa femme Corinne sur les berges du cours d'eau pour guetter l'arrivée. Il a entendu parler de la Duck Race à son travail. Tous ces collègues, qui sont une dizaine, en ont réservé aussi. Malvina, elle, a appris la tenue de la course le jour-même à midi. Trop tard pour miser sur un palmipède mais elle en a acheté en souvenir sur le village d'animations qui a été installé pour l'occasion devant le restaurant. 

Un village a été installé pour l'occasion avec animations, restauration... • photo Marie Meunier

La berge était noire de monde pour voir le top départ de la Duck race. • photo Marie Meunier

Les vents contraires ont soufflé sur le Pont du Gard

pont du gard
Beaucoup de monde ont choisi de se positionner sur le pont. • photo Marie Meunier

Il est presque 17h. Certains spectateurs se sont positionnés sur le pont, d'autres sur la rive droite. L'ambiance monte et le public s'impatiente. C'est alors que le vent qui avait calé se réveille et souffle en sens contraire du courant. Les organisateurs temporisent et échangent dans leur talkie-walkie. Ils ont peur que les palmipèdes ne parviennent pas à avancer. Finalement, le lâcher a lieu avec une dizaine de minutes de retard. Les cinq sacs sont basculés en même temps. Quelques bénévoles, aidés de kayakistes, se dévouent même pour plonger et récupérer les volatiles qui tentent de se faire la malle. Tandis qu'en tête de course, une échappée se forme. 

duck race pont du gard
Les canards déferlent sur le Gardon. • photo Marie Meunier

duck race pont du gard
Les bénévoles jettent à l'eau les derniers palmipèdes. • photo Marie Meunier

Le canard en première position creuse l'écart sur ses concurrents, leur mettant plusieurs mètres dans les ailes. Malgré qu'il se soit retourné et évolue le bec dans l'eau, il caracole en tête et ne se fera jamais doublé. Il a eu du mal à passer le tout dernier sas d'arrivée. Il franchira la ligne finalement un peu avant 18h, sous l'approbation de l'huissier présent pour s'assurer du bon déroulé de la course. 

On voit le canard n°1 en approche. • photo Marie Meunier

Il faut savoir que des gens de Nouvelle-Zélande, de Belgique, de Suisse ont tenté leur chance. Mais ce canard gagnant est Gardois, c'est celui de Laetitia Guedj. Cette Nîmoise avait acheté 10 canards. "Je ne réalise pas. Quand on a annoncé le numéro, il me semblait bien que c'était dans la bonne tranche. Et quand on a prononcé mon nom, j'ai compris", réagit-elle à chaud. Elle est ravie : "Je ne suis pas très chanceuse quand il s'agit de jeux d'habitude mais dans la vie, tout me sourit. En plus, ça tombe bien, sur ma voiture actuelle, le voyant moteur commençait à s'afficher", ajoute-t-elle en riant. Au départ, elle était surtout venue pour la bonne cause, pour soutenir les bénévoles du Rotary et passer un moment tous ensemble. 

Laetitia au moment où elle apprend qu'elle a gagné la voiture. Elle se trouvait à côté sur la berge au moment où le résultat a été annoncé. • photo Marie Meunier

Laetitia tout sourire au micro de Frédéric Moline.  • photo Marie Meunier

Elle repartira bientôt avec une voiture et elle avait 10 chances sur 27 411 que ça arrive. C'est plus probable que de gagner au loto mais quand même ! Mais elle n'est pas la seule heureuse élue. Les cinquante autres premiers canards arrivés permettront à leur propriétaire d'un jour de gagner eux aussi des lots. Leurs noms seront communiqués sur le site Internet de la Duck Race. Pour le Rotary et les 73 bénévoles mobilisés le jour J, cette première édition est une réussite et s'est déroulée sans "couac". 

Les autres images de cette journée : 

Ramona a acheté un canard en souvenir.  • photo Marie Meunier

duck race
Les canards étaient stockés dans de grands sacs en attendant la mise à l'eau. • photo Marie Meunier

Les 50 canards gagnants.  • photo Marie Meunier

Malvina avec sa petite famille est venue de Laudun voir la Duck race. • photo Marie Meunier

Il faut remettre les canards récalcitrants dans le droit chemin.  • photo Marie Meunier

Les canards arrivent, seuls les 50 premiers permettront à leur parrain d'un jour de gagner un lot. • photo Marie Meunier

Les canards sont dirigés et cantonnés grâce à un système de filets. • photo Marie Meunier

Beaucoup de monde regardait depuis la rive la course de canards. • photo Marie Meunier

Marie Meunier

Insolite

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio