Agenda
Publié il y a 21 jours - Mise à jour le 17.05.2023 - Corentin Migoule - 2 min  - vu 1304 fois

FERIA D'ALÈS Lysa Blanc-Nalle, Miss Alès : "Je vais me laisser porter par l'évènement"

Miss Alès

Miss Alès, Lysa Blanc-Nalle, attendait la Feria avec impatience.

- Corentin Migoule

Trois mois apès son sacre dans l'enceinte du parc des expositions de Méjannes-les-Alès, la belle Lysa Blanc-Nalle (19 ans) fera sa première sortie officielle en qualité de Miss Alès ce mercredi 17 mai. Entre impatience et pointe d'angoisse, la Saint-Christolenne venait de boucler les derniers essayages des tenues chez le créateur quand elle a répondu aux questions d'Objectif Gard ce mardi soir.

Objectif Gard : Trois mois après votre élection, la première sortie officielle se profile enfin avec ce défilé inaugural de la feria de l'Ascension. Quel sentiment vous habite à quelques heures de ce premier grand rendez-vous ?

Lysa Blanc-Nalle, Miss Alès : Je suis un peu fatiguée. Mais avec une bonne nuit de sommeil et des vitamines au réveil, ça devrait le faire (rires) ! Je suis plutôt stressée car je ne sais pas exactement ce que je vais faire. Mais je suis aussi hyper contente et excitée à l'idée de découvrir la semaine qui m'attend. On aura des tenues spéciales chaque jour. Je sors d'ailleurs tout juste des essayages chez Thomas Créations. C'est lui qui m'avait habillée pour Miss Alès.

Miss Alès
Miss Alès, Lysa Blanc-Nalle, attendait la Feria avec impatience. • Corentin Migoule

À quoi ressemblera donc la première tenue, celle que vous porterez au cours du défilé inaugural, puis de la pégoulade ?

Elle est très très belle ! Mais je pense que j'aurai un peu froid au vu de la météo du moment (rires). C'est une robe blanche et noire avec de la dentelle. Avec les dauphines, on portera des robes tous les jours sauf lors de la course camarguaise car on devrait, a priori, monter sur les chevaux avec l'autorisation des manadiers. Jeudi, on fera aussi la messe provençale. Pour le reste, je ne sais plus, je vais me laisser porter par l'évènement (sourire). 

Que représente la feria de l'Ascension pour une jeune femme de votre âge ?

C'est un évènement phare de l'année à Alès. Au mois de mai, c'est une période que tout le monde attend. La feria, c'est surtout les bodegas le soir. L'année dernière, avec mes amis on avait fait tous les jours ! Ça commençait à être la fin de l'année scolaire et le bac était quasiment terminé, donc on sortait tous les soirs. Il faut aussi apprécier les taureaux, car ce n'est pas toute l'année qu'on a la possibilité d'en voir à Alès.

En matière de bodegas, avez-vous des préférences ? Quelles sont vos petites habitudes ?

L'année dernière j'étais beaucoup au Pablo et au Louis-Blanc. Il y a beaucoup de jeunes. J'aime bien aussi la bodega du rugby, mais ce n'est pas une bodega privée et l'année dernière avec la psychose liée aux piqûres ça me faisait un peu peur. J'espère surtout qu'il n'y aura pas trop de vent, ni de pluie. Il faut surtout des amis et une bonne ambiance !  

Et pas nécessairement de l'alcool ?

Non ! L'année dernière je n'ai pas bu et je me suis amsuée quand même. Je ne compte pas boire cette année non plus. De manière générale, je ne bois pas d'alcool. 

Corentin Migoule

Agenda

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais