Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 22.05.2024 - Coralie Mollaret - 2 min  - vu 1022 fois

EXPRESSO Contournement nord : Franck Proust, ce lanceur d’alerte

Le président de Nîmes métropole, Franck Proust

Le président de Nîmes métropole, Franck Proust 

- (Photo : Coralie Mollaret)

Selon le président Les Républicains de Nîmes métropole, l’État et la Région se désengagent financièrement sur le projet de contournement nord de Nîmes.

Un nombre a fait sursauter l'agglo : 55 %. Il s'agit du pourcentage restant qu'auront à financer Nîmes métropole et le Conseil départemental sur le contournement routier à l'ouest de Nîmes. Le président Les Républicains Franck Proust a découvert ce chiffre, la semaine dernière, lors d’une réunion du CPR (Contrat de plan routier) avec le préfet de région. Une queue de contrat intégré au contrat de plan État-Région 2021-2028 dont « l’opération phare », est ce contournement, "conîmes" pour les intimes. 

« Mon rôle est d’alerte, de sensibiliser », lance l’édile dénoncant « la fonte des participations de l’État qui passe de 50 % à 30 % et de la Région qui passe de 30 % à 15 % C'est moins que ce qui était annoncé ! ». Une région Occitanie, gérée par une majorité de Gauche : socialistes, communistes et écologistes, ces derniers étant hostiles au développement routier. Quant à l'État, on peut expliquer cette décision par la volonté de réduire le déficit public, comme l'a rappelé à plusieurs reprises le ministre Bruno Le Maire.

Sur la préparation du projet, soit la fin des études et le début des questions foncières, chiffré à 6 M€, l’Agglo « réussira » à financer sans chipoter. Le barreau, lui, est financé à 100 % par l’entreprise Vinci, reliant l’A9 à la RD40 (route de Sommières). Il restera aux collectivités à financer toutefois 80 M€ au titre des racordements aux routes départementales. 

Pour le reste, le raccordement de la RD40 à La Calmette : « Il restera autour de 200 M€ pour la suite du contournement. Nîmes métropole et le Conseil départemental ne pourront pas prendre en charge 55 % du financement d’une opération d’État. » Comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, Franck Proust a aussi découvert que sa collectivité était sollicitée « pour la mise en conformité des quais de la gare de Milhaud ! Je n'ai jamais vu ça ! » 

Que l’Agglo nîmoise se console, la Région a intégré Nîmes (la gare de Saint-Césaire/Feuchères/Nîmes-Pont-du-Gard au projet de SERM (Système express régional métropolitain) : « Oui, je l’ai dit, je remercie Carole Delga ». Dans ce projet, une enveloppe de 45 M€ est prévue pour y rattacher la gare Nîmes-Pont-du-Gard. Un lot de consolation ? « J’ai un peu de bouteille… Je ne crois que ce que je vois », conclut le président de Nîmes métropole.  

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio