Publié il y a 1 an - Mise à jour le 07.03.2023 - Corentin Corger - 2 min  - vu 1044 fois

GARD Portrait d'Audrey Barbusse, responsable de pôles administratifs chez Bastide Médical

Montage Bastide Audrey Barbusse

Montage Bastide Audrey Barbusse

- Corentin Corger

Recrutée en tant que secrétaire, Audrey Barbusse, âgée de 40 ans, va bientôt fêter ses 20 ans au sein de Bastide Médical. Elle a progressivement gravi les échelons et gère désormais deux pôles administratifs.

Originaire de Saint-Laurent d’Aigouze, où elle réside toujours au milieu des acteurs de la série à succès de TF1 "Ici tout commence", Audrey Barbusse a intégré Bastide Médical dès ses 22 ans, en 2003, en tant que secrétaire dans la division maintien à domicile. Après plus de dix ans passés au secrétariat, elle est promue responsable de la facturation du pôle respiratoire avant de devenir la responsable générale au niveau administratif, il y a deux ans.

C’est dans ce service composé de 57 personnes que tous les services de prestations à domicile peuvent se concrétiser pour le patient. « On gère le suivi du dossier de patient, l’installation du matériel et la récupération. Il s’agit d’un service "tiers payant". Le but est d’être remboursé par la Sécurité sociale en facturant conformément à la réglementation en vigueur », définit Audrey Barbusse. Une équipe exclusivement féminine qui gère les dossiers de 54 000 patients, à travers toute la France, dont 47 000 pour le traitement de l’apnée du sommeil.

« Mes évolutions sont liées à des créations de postes »

Audrey Barbusse

« Nous avons une bonne cohésion de groupe. Notre force est de pouvoir pallier toutes les absences et surcharge de travail car nous travaillons toutes de la même manière donc chaque collègue peut prendre automatiquement le relais », apprécie la responsable dont le quotidien est fait de management, de formations et forcément d’imprévus. « Chaque journée est différente », savoure-t-elle. En 18 ans au sein de Bastide Médical, Audrey a gravi pas à pas les échelons et ne compte pas s’arrêter là. Depuis quelques mois, en plus du pôle respiratoire, elle vient de se voir confier la gestion du pôle nutrition, perfusion et diabète. Soit une quinzaine de personnes supplémentaires placées sous sa houlette.

« En dix ans, les prestataires de santé ont subi une baisse de remboursement à hauteur de 700 millions d’euros »

Audrey Barbusse

« Toutes mes évolutions sont liées à des créations de postes donc il y a une certaine fierté. Je suis ravie de la confiance que m’ont toujours accordée mes supérieurs hiérarchiques. » Au-delà de son emploi, Audrey milite contre la baisse des tarifs de remboursement pratiqués par la Sécurité sociale auprès des prestataires de soins à domicile. « En dix ans, les prestataires de santé ont subi une baisse de remboursement à hauteur de 700 millions d’euros et les tarifs sur la prise en charge de l’apnée du sommeil ont diminué de 11 % », met-elle en exergue. Ainsi, une pétition a été lancée et compile déjà plus de 50 000 signataires.

Un portrait à retrouver dans votre magazine :

Corentin Corger

Publi Reportage

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio