Publié il y a 1 an - Mise à jour le 14.03.2023 - Corentin Corger et Norman Jardin - 3 min  - vu 2068 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mardi 14 mars

Nicolas Benezet veut du public

- Photo: Yannick Pons

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique 

Benezet veut du public. Hier soir, Rani Assaf était l’invité du Club Objectif Gard. L’occasion d’évoquer de nombreux sujets dont la problématique de l’absence des supporters au stade des Antonins alors que les Crocos jouent leur survie en Ligue 2. « Le public reviendra avec les résultats », a d’abord répondu le président avant d’être questionné sur l’éventualité de diminuer le prix des places sur la fin de saison. « Je le ferais si j’étais convaincu que le sujet c’était le prix. La place la moins chère dans le stade aujourd’hui est à 8 euros, on ne remplit même pas ces places », a-t-il répondu. Huit euros qui correspondent au tarif réservé aux membres du Grinta club. Rani Assaf a évoqué l’idée de proposer les prix Grinta au grand public, mais rien n’est acté. Sachant qu’il ne reste plus que six rencontres à domicile et que samedi dernier, le club a connu sa pire affluence de la saison à domicile avec 1 363 spectateurs présents. Même si le NO s’est imposé 2-0, les joueurs aimeraient forcément plus de soutien. À l’image de Nicolas Benezet qui en a une nouvelle fois parlé en tête-à-tête avec le président la semaine passée pour réclamer une baisse des tarifs. Après avoir déjà recadré son meneur de jeu en début de saison, hier soir, le président a fait comprendre qu’il préférerait que ce dernier s’occupe du terrain : « Il ne savait même pas quels étaient les tarifs dans le stade quand il m’a demandé ça. » Avant d’ajouter : « D’ailleurs, il n’est pas capitaine... » De quoi forcément irriter Nicolas Benezet qui sera notre invité ce mercredi à 18 heures en direct.

« J’ai mis 25 millions d’euros ». Sur la question du retour des supporters, le président s’est aussi expliqué sur l’énième conflit qui l’oppose aux Gladiators. « Ils ont eu leur chance, on a perdu six mois », regrette-t-il alors que la situation est de nouveau dans l’impasse. Pour rappel, le club a procédé à des interdictions commerciales de stade à l’encontre de plusieurs membres après l’utilisation de fumigènes face à Grenoble. « Si on n’avait pas ça, on se prenait 30 000 euros d’amende », a confié l’intéressé. Concernant le maintien, il a assuré « qu’aucun joueur n’avait lâché » et qu’il manquait encore cinq victoires pour se sauver. L’actionnaire majoritaire est aussi revenu sur le départ de Nicolas Usaï et l’arrivée de Frédéric Bompard, fin novembre : « Si on ne changeait pas d’entraîneur, on était sûr d’aller en National. » Concernant ses réelles intentions au sujet du club, il a tenu à clarifier la situation : « J’ai mis à date 25 millions d’euros dans le club, donc si j’étais là que pour un projet immobilier ça ferait très longtemps que je serais loin d’ici. » Pour le moment, ayant « besoin d’être impliqué personnellement », il ne prendra pas forcément tout de suite du recul comme il l’avait annoncé. En revanche, un coordinateur sportif devrait arriver d’ici cet été. Enfin, concernant le nouveau stade, l’obtention du permis de construire est espérée d’ici la fin de l’année. Les travaux ne débuteront pas avant l’été 2024 quand la halle des sports, dont les travaux viennent de démarrer, sera livrée. Vraisemblablement, les Crocos retrouveront le stade des Costières qu’à partir de la saison 2027/2028 et devraient finalement jouer aux Antonins non pas trois, mais quatre saisons (de 2023 à 2027). Enfin, sur le centre de formation, cela fait partie des projets futurs. « On veut retrouver un agrément, il faut déménager car la Bastide est trop petite et pas aux normes. Financièrement, on ne peut pas lancer la construction. D’abord faisons que le club ait des revenus », a-t-il conclu.

Rugby Club Nîmois

Mathieu Roca est le nouveau responsable de l’École de rugby du RCN • Photo : Yannick Pons

Roca responsable de l'école de rugby du RCN. Depuis le début du mois de mars, l’international espagnol a pris possession de sa nouvelle affectation au côté des jeunes du club. Le troisième ligne gèrera également les projets tels que la nouvelle section de rugby adapté du RCN, la promotion du rugby dans les écoles, dans les collèges et dans les quartiers. Mathieu Roca interviendra aussi sur des événements tels que l’annuel « Tournoi des 6 Quartiers » ou le tournoi du RCN.

Corentin Corger et Norman Jardin

Nîmes Olympique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio