RCN
Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 05.08.2017 - anthony-maurin - 1 min  - vu 150 fois

RC NÎMES Une reprise en douceur pour aller plus haut

Après une excellente saison, les joueurs du Rugby Club de Nîmes ont repris l'entraînement. En ligne de mire? Profiter de cette première année d'expérience.

"Être humbles, tout en étant encore plus ambitieux!". Voilà les mots prononcés par Fred Lloveras pour accueillir ces jouurs lors de la première et traditionnelle séance d'entraînement. En compagnie de Jean-Baptiste Poulon et de Michel Bérard, mardi soir dernier, les joueurs nîmois ont donc repris.

Pour le RCN, le 1er août signifiait la fin des vacances et la reprise des choses sérieuses pour l’équipe fanion. Auteurs d’une saison exceptionnelle, les joueurs du Rugby Club Nîmois attaquent ainsi cette seconde saison en Fédérale 1 avec la volonté de refaire parler d'eux. Une véritable fierté qui met en exergue les valeurs humanistes et vertueuses du club gardois.  "Fini le statut de petit Poucet! Nous devons tirer les enseignements de la saison dernière pour continuer à grandir. Nous avons ainsi pointé des secteurs, comme celui de la défense, pour être plus performant. Avec comme feuille de route: le travail, le travail, et encore le travail…".

Cette volonté de grandir, le club s’en est donné les moyens avec l’arrivée de sept recrues contre deux départs. "Ce sera une saison plus compliquée. La saison dernière, Nîmes était promu, il est devenu entre temps quart de finaliste de Fédérale 1" observe le président Olivier Bonné. "On sera inévitablement attendu avec un rang à tenir!". Ces nîmois-là sont de sacrés phénomènes. Sans star, sans mercenaire… Mais avec un collectif qui ne renonce jamais et se fait un malin plaisir de repousser les frontières de l’impossible.

Anthony Maurin

RCN

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais