Actualité générale.Actualités

BAILLEURS SOCIAUX : LE CONSEIL GÉNÉRAL DU GARD RÉPOND A LAURENT BURGOA, ADJOINT AU MAIRE DE NÎMES …

Sans titre-copie-2

Il y a quelques jours, www.objectifgard.com vous faisait part de la réaction de Laurent Burgoa, Adjoint au Maire de Nimes et Candidat aux Cantonales sur Nimes 4 concernant son inquiétude au sujet de la décision du Conseil Général du Gard de ne plus cautionner les projets de certains bailleurs sociaux.

Ce mercredi 16 février 2011, le Conseil Général du Gard réagit sur www.objectifgard.com :

Alors que certains élus, notamment nîmois, s'inquiètent du retrait du Conseil général pour garantir les emprunts des organismes HLM, William Dumas, vice-président et délégué au logement, s'interroge quant à lui, sur l'engagement de l'agglomération de Nimes.

« Le Département, aujourd'hui, garantit plus de 330 M€ d'emprunts mobilisés par les organismes HLM, précise le député William Dumas. C'était 170 M€ seulement en 2004.Conserver ce rythme d'augmentation de nos engagements risquerait de mettre en péril notre propre santé financière, en cas de difficulté d'un bailleur social, et au vu de notre faible marge de manœuvre fiscale depuis la suppression de la Taxe professionnelle.

En décembre dernier, le Conseil général a fait le choix de réserver sa garantie pour les seules créations de logements sociaux situées hors agglomération. D'une part, parce qu'il est normal que le Département soutienne des territoires qui ne disposent pas des ressources budgétaires suffisantes pour obtenir la garantie des banques. Ce qui n'est pas le cas des territoires des agglomérations. D'autre part, parce que les agglomérations ayant choisi d'exercer la compétence d'attribution des aides de l'Etat pour la création de logements sociaux, il apparait cohérent qu'elles assument l'ensemble de cette politique, y compris les garanties d'emprunt.

Cette réorientation n'est en rien un désengagement du Département puisque nous avons aussi augmenté nos aides à la création de logements sociaux avec une enveloppe 2011 portée à 9 M€.

De plus, l'absence d'un bailleur social d'agglomération à Nîmes, comme il en existe un à Alès ou à Montpellier, amène le Département, par l'intermédiaire d'Habitat du Gard, à assumer une grande part des logements sociaux de Nîmes et de son agglo.

A y regarder de plus près, on peut se demander qui est solidaire du logement social ? »

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité