EconomieEconomie.

INSEE : L’AGGLOMÉRATION DE MONTPELLIER ATTIRE LES GARDOIS

logo_agglo.jpg

L'attractivité de Montpellier Agglomération vis-à-vis du reste de la France se traduit par un solde migratoire positif avec toutes les régions de France métropolitaine, à l'exception de Midi-Pyrénées et de l'Aquitaine qui possèdent leur propre attractivité.

C'est ce que révèle une nouvelle étude publiée par l'INSEE.

L'excédent migratoire de Montpellier Agglomération est particulièrement fort avec la région parisienne, hormis la ville de Paris, et les régions limitrophes Rhône-Alpes (en particulier, le département de la Drôme) et Provence-Alpes-Côte d'Azur (surtout le Vaucluse).

Ceci est lié à la taille de la région émettrice.

Si on rapporte le volume des migrations à la population totale de la région d'échange, on observe une attractivité relative forte de l'Agglomération vis-à-vis de Provence-Alpes-Côte d'Azur et également de la Bourgogne, de Champagne-Ardenne et de la Corse.

Du côté de la région, le nombre de personnes s'installant dans Montpellier Agglomération, en provenance des autres départements du Languedoc-Roussillon, est supérieur au nombre de départs vers ces quatre départements, en raison notamment de l'arrivée importante de jeunes languedociens à Montpellier pour poursuivre leurs études.

L'excédent migratoire est particulièrement fort avec les Pyrénées-Orientales et le Gard, respectivement + 780 et + 400 personnes en cinq ans.

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité