Actualités Gard.Santé.Société

LUTTE CONTRE L’AMBROISIE, SOURCE D’ALLERGIE, DANS LE GARD

7216402-gros-plan-de-fleurs-g-antes-ambroisie-ambrosia-trif.jpg

L’ambroisie est une plante opportuniste envahissante dont le pollen est très allergisant.

Elle s’installe principalement dans les sols nus et remaniés (chantiers ; voies de communication : talus de routes, d’autoroutes et de voies ferrées, bords des rivières), dans les jachères, dans les cultures à levée tardive, et les vergers. Elle mesure en moyenne de 30 à 70 cm de haut (jusqu’à 200 cm) et fleurit en août –septembre.

Au moment de la floraison, elle libère des grains de pollen transportés par le vent et que l’on inhale en respirant.

Quelques grains de pollen par mètre cube d'air déclenchent des symptômes graves chez les personnes sensibles: rhinite allergique (90%des cas) rhino-conjonctivite (75%), asthme et trachéite (50%), urticaire (10%), eczéma (10%).

Selon la zone, 6 à 20 % de la population exposée est allergique à l'ambroisie. Des sensibilisations croisées ont été démontrées avec le pollen d’armoise ou de tournesol et aussi avec des allergènes alimentaires contenus dans le céleri, la banane ou le melon.

La cartographie nationale met en évidence l’infestation des moyennes vallées du Rhône et de la Loire et sa progression notamment vers le sud de la France.

En Languedoc-Roussillon, c’est dans le Gard que les observations de terrains sont nombreuses : l’ambroisie est très abondante au Nord du département, sur la Cèze, les Gardons et le Rhône. .

La première mesure de prévention est la destruction des plants d’ambroisie  avant la période de floraison (fin juillet) : suppression des pollens et limitation de la reproduction de la plante.

Dans le Gard, un arrêté préfectoral rend obligatoire la destruction de l’ambroisie aux gestionnaires de domaines publics de l’Etat et des collectivités territoriales, aux maîtres d’ouvrage lors de la réalisation de travaux, ainsi qu’aux particuliers.

Suivant la taille de la surface infestée, la destruction peut se faire par arrachage, tonte ou fauchage répétés menés sur les seules zones contaminées par l’ambroisie ou par le déchaumage de parcelles de céréales envahies ou d’autres techniques culturales appropriées.

L'arrachage manuel avant la floraison est une technique efficace (le port de gants est recommandé).

En dernier recours, la lutte chimique peut être utilisée de façon raisonnée, au moyen de produits homologués et en respectant les modes d’emploi et précautions d’utilisation.

Les interventions d’arrachage en période de floraison sont à éviter en raison du fort pouvoir allergisant du pollen.

La deuxième mesure de prévention consiste à limiter les surfaces non végétalisées (couvert végétal, protection des sols avec des matériaux bloquant la végétation tels que le paillage ou des copeaux de bois).

La lutte contre l’infestation par l’ambroisie est l’affaire de tous : Collectivités territoriales, entreprises, agriculteurs, particuliers…

Une plaquette d’information sur les risques liés à l’ambroisie est disponible à la délégation territoriale du Gard de l’agence régionale de santé. Elle est mise en ligne sur le site Internet de l’ARS et celui de la préfecture du Gard : www.gard.pref.gouv.fr.

www.objectifgard.com vous propose de là télécharger ICI

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité