ActualitésPolémique.

LA CORRIDA À L’INVENTAIRE DU PATRIMOINE IMMATÉRIEL, MAIS PAS AU PATRIMOINE

La tauromachie n'est pas inscrite au patrimoine culturel immatériel de la France, mais seulement à l'inventaire de ce patrimoine, indique le ministère de la Culture et de la communication dans une lettre du 5 janvier rendue publique vendredi par l'Alliance Anticorrida.

"Vous avez sollicité la communication du document administratif qui fait état de la décision d'inscription de la corrida à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France. Je vous informe que cette décision d'inscription n'existe pas", écrit Pascale Compagnie, sous-directrice des affaires juridiques du ministère, au porte-parole de l'association de défense des animaux.

"Aucun acte formel d'inscription n'a été pris par le ministre de la Culture à l'occasion de l'enregistrement de la tauromachie comme fait ethnologique immatériel", poursuit-elle. "En tout état de cause, une telle inscription n'a aucun caractère décisoire, la demande est donc sans objet".

Pour Claire Starozinski, porte-parole de l'Alliance Anticorrida, c'est une victoire. "Nous avons l'assurance que l'Etat français ne présentera jamais la demande du classement de la tauromachie au patrimoine immatériel de l'humanité de l'Unesco", a-t-elle dit.

"Maintenant, les promoteurs de corrida qui comptaient sur l'inscription au patrimoine pour la protéger ont perdu", s'est-elle félicitée.

L'inscription de la tauromachie au patrimoine culturel immatériel de la France avait été demandée en avril 2011 par l'Observatoire national des cultures taurines, créé en 2008 à Arles (Bouches-du-Rhône), provoquant de vives réactions des anticorridas.

Selon le ministère, rien n'a bougé depuis l'année dernière.

"La tauromachie est bien inscrite à l'inventaire du patrimoine immatériel de la France mais pas au patrimoine", a confirmé le ministère.

"Dès le début de la polémique, le ministère a expliqué qu'il inventorie au titre du patrimoine immatériel, comme matériel, ce qui existe en France, comme la tarte tatin et la corrida, conformément à l'article 12 de la Convention de l'Unesco", a-t-il rappelé.

Par AFP.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité