A la uneActualité générale.ActualitésCultureFéria de Nîmes.Personnalités.Société

BOB SINCLAR À LA FERIA DE NÎMES : Un aller-retour pour le plaisir de « faire danser » les foules

Bob Sinclar a installé ses platines dans les jardins de l'Impérator mercredi soir, dès 23 heures. Photo DR/S.Ma

Le tapis rouge a été déroulé à l'Impérator à Nîmes en ce premier jour de Feria de Pentecôte. Et pour cause, dans les murs ce prestigieux hôtel, un invité de marque a posé ses valises le temps d'un concert : Bob Sinclar, le DJ à la renommée internationale. Ce mercredi soir, vers 23 heures, Christophe Le Friant de son vrai nom -- Bob Sinclar étant un pseudonyme inspiré du personne joué par Belmondo dans Le Magnifique (1973) -- a investi les platines installées dans les jardins de l'Impérator pour célébrer en quelques mix l'ouverture de la Feria de Nîmes.

"Un honneur" pour le DJ frenchy qui se dispute la place de numéro un, en toute amitié bien sûr, avec David Guetta, Martin Solveig, ou encore Laurent Wolf et Daft Punk. "Je suis très fier qu'on ait fait appel à moi pour faire la promotion de cet événement. C'est une tradition française que je ne connais pas, mais qui est très importante" a-t-il livré quelques heures avant son concert.  Bob Sinclar ne connait pas la Feria et ce n'est pas cette année qu'il la connaîtra tout comme la ville d'ailleurs. Pas de balades le long des rues nîmoises, pas de corridas, après son concert, le DJ vadrouilleur s'en ira pour une nouvelle destination dès demain, le planning est chargé.

Bob Sinclar a littéralement déchaîné les foules à l'Impérator hier soir. Photo DR/S.Ma

Alors ce mercredi soir, les amateurs de musique house en ont profité. Et comme à son habitude, Bob Sinclar a été généreux avec son public, qui dès 20h30 se précipitait à l'intérieur de l'Impérator. Aux platines, il a mixé à la fois ses anciens tubes comme Love Generation, World, Hold on ou encore Rock the party, mais aussi de nouveaux titres tirés de son dernier opus sorti en début d'année : Disco Crash. "Les gens qui viennent voir un DJ, ils viennent voir avant tout un artiste. À chaque fois que l'on fait un concert, on se met en danger, on doit faire ses preuves. Mais ce qui est important, c'est de tout donner à son public. C'est vraiment ce que j'aime dans ce métier, faire danser les foules." Le tout sur des sons disco-house, la patte de Bob Sinclar. Mission accomplie pour le DJ qui a littéralement déchaîné les foules sur le dancefloor de l'Impérator. Même, la comédienne alésienne, Audrey Lamy, n'a pu manquer ce rendez-vous.

Collés contre les barrières afin de mieux apercevoir Bob Sinclar, le jeune public n'a cessé de le mitrailler avec leur appareil photo, tout en dandinant, pas sûr que les photos soient très nettes. Peu importe, ils ont vu la star, qui a traversé le dancefloor encerclé par une horde de garde du corps, avant de rejoindre ses platines, et faire hurler les festaïres en mode "so chic".

1 commentaire sur “BOB SINCLAR À LA FERIA DE NÎMES : Un aller-retour pour le plaisir de « faire danser » les foules”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité