A la uneActualité générale.Actualités

PORTRAITS DU DIMANCHE : Geneviève et Annie, deux Gardoises au départ du Rallye des Princesses 2012

88 femmes accompagnées de leur copilote prendront le départ de la 13ème édition du Rallye des Princesses qui relie Paris (Esplanade des Invalides) à Monaco (arrivée prévue le jeudi 1er juin au Podium Espace Fontvieille). Un parcours au féminin de 350 kilomètres à travers la France au volant de voitures d'exception pour une course de régularité. Dans la liste des concurrentes, deux Gardoises, l'une d'Alès, Geneviève Dumas avec sa copilote Nicole Ravi, l'autre de Nîmoise, Annie Pratlong qui sera secondée par son époux, Michel. Portraits...

Une passion de l'automobile en famille

Geneviève Dumas (à droite) et sa copilote, Nicole Ravi, s'élanceront dès demain au volant de la Fiat x-19 1500 Bertone sur le parcours du Rallye des Princesses. Photo DR/

Geneviève Dumas est une passionnée du monde automobile. Une passion qui a commencé, un peu poussée par son mari, dès qu'elle a obtenu le fameux papier rose, à 18 ans. Au volant de son Austin cooper, elle allait au stade de la prairie à Alès pour participer à des gymkhanas (slalom) qui sont plus des épreuves d'adresse que de vitesse. Et puis, la vie de famille, le travail, elle était commerçante à Alès, le quotidien d'une femme active en somme, font que Geneviève a mis de côté la pratique du sport automobile mais a gardé la passion. "Mon mari a toujours fait des courses. Il y a cinq ans, son copilote a voulu arrêté. Il m'a donc proposé de l'accompagner sur les épreuves. J'ai ainsi repris ma licence." La voilà à nouveau lancer dans la course. S'en suit un Championnat d'Europe de véhicules historiques de compétition, un Rallye Monte Carlos IRC etc. Mais Geneviève et son mari ne sont pas les seuls mordus de voitures dans la famille. Le fils : Romain Dumas... Ça vous dis quelque chose. Les connaisseurs sauront bien entendu que le jeune homme âgé de 33 ans est le vainqueur des 24 heures du Mans 2010, pilote officiel de Porsche et Audi. "Mon autre fils, Julien qui est expert-comptable est aussi un passionné. L'automobile, c'est une histoire de famille chez nous" confie-t-elle.

Alors demain, Geneviève Dumas, 61 printemps au compteur, prendra la route pour le 13e Rallye des Princesses, côté pilote cette fois, au volant d'une Fiat X-19 1 500 Bertone datée de 1980. Une première à noter dans ces 40 ans de vie dans le monde automobile à la demande de sa copilote, Nicole Ravi. "Nicole adore le sport automobile mais elle a toujours regardé ça d'un œil extérieur . J'ai donc accepté, ça promet d'être une belle aventure." Mais que l'on ne s'y trompe pas, la pilote ultra dynamique ne participe pas à cette course pour le plaisir de la balade. Elle, ce qu'elle veut, c'est gagner, "Only to win" lance-t-elle en riant, reprenant le slogan inscrit sur les voitures de son fils. "Dans la famille, lorsqu'on fait quelque chose, c'est pour être devant."

Enfin une course au féminin...

Annie Pratlong (à droite) a dû changer de copilote au dernier moment, Sylvie Daumet déclarant forfait. Photo DR/

Annie Pratlong, 56 ans, retraitée de la SNCF quittera, elle, l'Esplanade des Invalides pour le circuit en direction de Monaco à bord d'une Fiat 124 Spider. Elle devait être accompagnée de Sylvie Daumet,  mais cette dernière a dû annuler pour raison de santé. Ainsi, c'est Michel Pratlong, le mari d'Annie qui prendra la place du copilote. Un petit regret, sans vouloir froisser son époux, car Annie aurait aimé que cette course soit exclusivement féminine. "Ça a mis du temps pour qu'on ait une course à nous, les femmes, donc ça serait une bonne chose qu'on arrête les équipages mixtes (5 sur 88 équipages cette année). Après tout, eux, ils ont leurs courses !" s'amuse-t-elle. Et c'est la première fois qu'Annie va prendre le volant pour participer à une course. Jusqu'à présent, elle avait toujours occupé le siège de copilote aux côtés de son époux et notamment pour le Rallye Costa Brava. "J'ai toujours suivi mon époux sans être pour autant passionnée, ça me plaisait bien, voilà tout." Les rôles sont inversés donc, et une chose est sûre c'est celui qui a le volant qui décide. "Forcément, mon mari qui est pilote automobile ne voit que la gagne. Moi, si je participe à cette course, c'est pour m'amuser, pour passer du bon temps, pour me prouver que je peux le faire. Alors je lui ai dit : "Tu n'as pas ton mot à dire dans cette course, au départ tu ne devais même pas y participer !" s'esclaffe-t-elle.

La Fiat 124 Spider 1978 au volant de laquelle Annie et son époux prendront le départ du Rallye des Princesses. Photo DR/

Toutefois, Annie Pratlong s'est laissée prendre au jeu, préparant un petit peu son départ en testant sa voiture, la Fiat 124 Spider de 1978. "Il faut s'adapter à ce genre de voitures qui sont beaucoup moins confortables que celles que l'on a aujourd'hui. Elles sont moins souples, il n'y a pas de direction assistée, la conduite n'est pas du tout la même. Je vous le dis, c'est un véritable challenge que je me lance."

Le 13e Rallye des Princesse passe par le Gard

Rappelons que jeudi 31 mai, dès 9 heures, les 88 équipages rouleront à travers les paysages gardois, sur les routes de Barjac, Monclus, Gorges de la Cèze, Méjannes-le-Clap, Malataverne, Verfeuil, Donnat – Carme carrefour, Mégier, Mentron, La Calm, Pougnadoresse, Masmolene, Pouzilhac et Valliguières.

Retrouvez l'itinéraire de l'Etape 4 Le Rouret-Le Castellet Princesses 2012.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité