A la unePolitiquePolitique.

NÎMES : Une salle des Costières pleine pour venir applaudir Yvan Lachaud et ses soutiens

La salle exaltée à l'arrivée d'Yvan Lachaud

Ce 6 juin, la salle du stade des Costières est en fête. Un peu avant 19 heures, alors que le meeting du député Yvan Lachaud s'apprête à commencer, la fanfare de Los Caballeros joue des airs festifs sur le parking du stade, rythmant ainsi l'arrivée des spectateurs. C'est dans la bonne humeur que les supporters du député s'installent dans la grande salle. Pour l'occasion, 1000 sièges ont été disposés. Plus un seul ne sera libre au début du meeting. Le premier à ouvrir le bal n'est autre que Jean-Paul Fournier, Maire de Nîmes. Il se lance dans un discours de politique générale, parle de "gauche pétard" après les déclarations - le matin même - de la nouvelle Ministre du Logement, Cécile Duflot qui prône la dépénalisation du cannabis. Il rappelle enfin qu'un vote en faveur d'Yvan Lachaud permettrait "... de ne pas donner à la gauche la majorité pour des lois comme celle sur le vote des étrangers". Avant de quitter la scène, il exhorte le public :" Nous allons gagner ce combat. Je compte sur vous. Gagnons avec Yvan Lachaud !". La salle est conquise et se lève en battant des mains pour le faire savoir.

Puis, pendant près d'une heure et demie, les soutiens du candidat défilent au pupitre. Des interventions ponctuées par des vidéos de sympathisants et d'élus locaux qui mettent en avant toutes les qualités qu'ils trouvent à Yvan Lachaud. Jean-Marie Cavada, qui a fait le déplacement de Paris pour ce meeting, est le dernier à prendre la parole avant l'intervention du député. "Je me suis souvent demandé où était le centre de la France. Ce soir, j'ai trouvé la réponse : il est ici !". Habile, rompu aux discours, le député européen exprime sa sympathie pour Yvan Lachaud et loue sa "modestie", son "jugement sûr" et son "calme de praticien".

Yvan Lachaud, au pupitre, invite le public à voter massivement pour lui.

Sous les ovations de la salle, Yvan Lachaud rejoint le pupitre. Il commence son dicours en remerciant les élus, ses soutiens, ses sympathisants et les responsables syndicaux "même si l'on n'est pas toujours d'accord", concède-t-il. Il continue : "Cette première circonscription du Gard où Nicolas Sarkozy a fait un excellent score ne peut pas passer à gauche. Cette circonscription doit avoir un député qui défend les valeurs de la famille, du travail, de la patrie". Une fois de plus, le public l'acclame. En bon directeur d'école qu'il est par ailleurs, Yvan Lachaud se met, l'espace de quelques instants, dans la peau de ses élèves : "Il ne me reste plus qu'à réussir l'examen final". Il connaîtra ses résultats le 17 juin prochain.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité