A la uneAlès

ALÈS : 15ème édition des Fous Chantants, du 21 au 28 juillet 2012, programme complet !

 

Les Fous Chantants sont de retour en 2012 sur Alès, du 21 au 28 juillet pour la 15ème édition.

Le festival de la voix propose pour cette nouvelle édition estivale, une soirée cabaret et son spectacle de clôture aux arènes. Les 1 000 choristes rendront hommage aux musiques de film, avec la participation sur scène de Patrick Fiori et d’Anggun.

www.objectifgard.com vous propose de découvrir le programme complet :

Du 21 au 23 juillet 2012 | 21h30 | Festival de la voix

Scène du Bosquet

Série de concerts gratuits avec Voces8 (ensemble londonien composé de huit jeunes chanteurs qui interprètent aussi bien des polyphonies anciennes que du jazz), Nicolas Fraissinet (auteur-compositeur-pianiste-interprète franco-suisse aureolé de nombreux prix) et Tocadeo (quatuor vocal).

Samedi 21 juillet à 21h45 : Voces8

Voces8, lauréat des prix internationaux, est l’un des principaux jeunes ensembles vocaux britannique. Cet octuor propose un répertoire allant des polyphonies anciennes jusqu’au jazz en passant par des arrangements populaires. Ils donnent des concerts dans le monde entier et animent des ateliers avec des personnes de tout âge dans le but d’inspirer la créativité à travers la musique. L’octet VOCES8, déjà lauréat de plusieurs concours internationaux, s’impose au rang des premiers jeunes groupes vocaux a capella. Son répertoire s’étend du commencement de la polyphonie au Jazz et la musique populaire, sur des arrangements uniques. Voces8 est un ensemble londonien composé de 8 jeunes chanteurs, fondé en 2003 par d’ex-choristes de l’abbaye de Westminster. Le groupe a cappella a immédiatement rencontré le succès outre-Manche. Il exploite comme personne l’étendue des sonorités vocales et nourrit ses interprétations d’influences jazz et pop. Il faut donc s’attendre à des surprises, à des rires et des frissons d’émotion pour ce concert au théâtre de verdure du Bosquet.

 

Dimanche 22 juillet à 21h45 :" Les surprenantes métamorphoses de Nicolas Fraissinet"

Né en Suisse et initié à la musique en famille, c'est en France qu'il passera son adolescence et découvrira ses premiers émois et ses premières lettres. Au cours de ses formations en conservatoire classique puis jazz, le jeune franco-suisse découvre l'ivoire du piano. Il explore alors différents genres, du Ragtime à la ballade harmonique, compose et écrit, et se forge simplement son propre style qu'il défend déjà sur scène en Suisse Romande et en France (le Sentier des Halles, le Réservoir, l'Olympia). En 2008, il sort son premier album, Courants d'Air, où l’on découvre, au-delà de sa virtuosité derrière le piano, son talent d'auteur avec des textes singuliers et sa voix si particulière. S’en suit une tournée qui comptera au final plus de 180 concerts en France, en Suisse, en Belgique et au Canada (Paléo Festival, Musilac, Alors …Chante!, Les Francomanias, Le Lion d’or, La Filature, Théâtre de Verdure, Label Suisse, Les Trois Baudets, Théâtre de Beausobre…). C'est lors de ces concerts, vibrants et électrisants, que Nicolas Fraissinet construit une relation très proche avec son public. Il devient alors évident pour lui de produire son deuxième album sur un label communautaire, et se tourne vers Akamusic. Le projet se concrétise alors très rapidement car, en moins d’un mois, les fonds nécessaires sont réunis. En collaboration avec Stuart Bruce (Clarika, Juliette, Loreena Mc Kennitt) et les musiciens qui l’accompagnent sur scène (Loic Molineri, David Obeltz et Mathias Simson), il enregistre fin 2010 les 15 titres qui composent cet album, sorti en avril 2011. La tournée « les métamorphoses » continue le chemin tracé, que cela soit en France et en Suisse, dans et hors de l’espace francophone (Canada/Québec, Espagne, Grèce, Italie, Belgique…). Un artiste à découvrir sur scène.

 

Lundi 23 juillet à 21h45 : TOCADEO

On compare déjà Benoit Miron, René Lavoie, Dany Laliberté et Patrick Olafson au groupe Il Divo, mais cette comparaison ne les dérange pas du tout. Les ressemblances entre les deux groupes sont surprenantes. Ils sont quatre, ont une belle apparence (les quatre ont les yeux bleus), sont chics et bien habillés, et sont tous au début de la quarantaine (sauf Dany Laliberté, le cadet du groupe). De plus, ils chantent des ballades françaises originales ou d’autres pièces qu’ils ont puisées dans le répertoire de la chanson française. D’ailleurs, on trouve sur leur premier CD un mélange de reprises et de compositions originales. Personne dans le groupe n’a suivi de formation en musique ou en chant. Chacun des gars a cependant toujours nourri une passion pour le chant. Benoit Miron, René Lavoie et Dany Laliberté se sont connus alors qu’ils tenaient le rôle ingrat de doublures dans des comédies musicales, tandis que Patrick Olafson a étudié à l’École nationale de théâtre. Un jour, Dany a eu l’idée de former un quatuor et, comme il connaissait déjà Benoit et René, il leur a proposé ce qu’il appelle «sa folle idée». Patrick s’est joint au groupe après. Tocadéo (un nom inventé) venait de naître. À part Patrick, les trois autres chanteurs avaient déjà enregistré un album solo, mais n’avaient pas vraiment connu de succès. Toutefois, après s’être réunis, ils ont vite découvert le plaisir de chanter et de ne faire qu’un en interprétant des pièces à quatre «Le plaisir de chanter et notre complicité sur scène sont sans doute communicatifs», confie Patrick. On se rend compte que, lorsqu’on donne des spectacles, les gens aiment voir un groupe bien mis, distingué. On ne voit plus ça sur scène aujourd’hui. Les chanteurs sont habillés n’importe comment. Notre marque de commerce, c’est la chanson, mais nous donnons des concerts en étant conscients que les gens sont venus voir et entendre quatre hommes bien vêtus. Ça fait partie du spectacle.» Tocadéo est aussi très conscient que son public est principalement composé de femmes «C’est vrai, dit Benoit, mais les femmes viennent au concert avec leur mari ou leur copain, et on peut vous dire qu’ils embarquent autant qu’elles. On a aussi remarqué qu’il y a dans la salle des gens de tout âge, comme des jeunes de 20 ans.» Maintenant, après avoir lancé un premier album, Tocadéo espère avoir une plus grande visibilité «On a des spectacles, et des directeurs de salle nous demandent de revenir. C’est bon signe. Mais on veut aller encore plus loin et on espère tous les quatre que ce CD va permettre à plus de gens de nous découvrir», conclut René. Vous allez vous régaler…

 

Mardi 24 juillet 2012 | 20h00 | La Nuit des FOUS

Scène du Bosquet

20h00 : Aubade à la population Alésienne

20h30 : Soirée Cabaret

La Soirée Cabaret par les Fous Chantants, c'est d'abord LE spectacle avant LA grande soirée aux arènes. Le théâtre de Verdure du Bosquet deviendra le temps d'un soir celui d'un véritable cabaret, en plein air, pour le plus grand bonheur du public. Les 1000 choristes entameront cette soirée en chantant quelques titres de chansons devant le public. Mais c'est ensuite que le mot "cabaret" prend tout son sens... Une poignée d'entre eux seulement aura été sélectionnée dès le lendemain de leur arrivée par un jury intransigeant, sur une prestation artistique dans des domaines de la scène propres au monde du cabaret. Chant, sketch, danse, magie, musique ou numéro d'adresse..., ils auront pour mission de réaliser une réelle performance scénique et artistique de leur choix et nous faire découvrir ainsi leur « incroyable talent » (celui que nous ne connaissons pas). Une performance qui durera entre 4 et 5 minutes pour chacun des participants. Le chant étant la partie visible de l'iceberg, à eux donc de nous faire découvrir la partie immergée (de leur talent) et nous montrer de quoi ils sont capables. Il faut cependant garder à l'esprit qu'il ne s'agit en aucun cas d'un concours. Il n'y aura donc ni remise de prix, ni podium, ni classement. Le seul prix pour le vainqueur et tous les participants sera cependant énorme, les applaudissements d'un public enthousiaste. Une programmation qui sera donc éclectique, artistique, divertissante mais professionnelle, avec une bonne dose de folie (il ne faut pas oublier qu'il s'agira de « Fous » sur scène). Il semble que tous les ingrédients soient réunis pour passer une très, très bonne soirée, où la joie et la bonne humeur seront les maîtres mots.

La soirée se prolonge avec un bal rétro sur la place de la Mairie ...

 

Samedi 28 juillet 2012 | 21h45 | spectacle des Fous Chantants

Arènes du Tempéras

Les 1 000 choristes rendent hommage aux musiques de film, avec la participation sur scène de Patrick Fiori et d’Anggun.

 

 

• Tarifs : 37 € (places numérotées) et 30 € (placement libre)

• Réservations au 04 66 91 00 38

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité