A la uneActualité générale.ActualitésPersonnalités.Société

NÎMES : Silence, moteur, ça tourne ! Claude Lelouch, le réalisateur est dans la ville…

Hier, lundi 30 juillet, à 21h30, Claude Lelouch a donné le top départ du 8ème festival de cinéma 100% nîmois "Un réalisateur dans la ville" aux Jardins de la Fontaine.

Daniel-Jean Valade, l'adjoint au maire chargé de la culture et de la tauromachie et Mary Bourgade, adjointe au maire, déléguée au tourisme, ont accueilli hier soir, Claude Lelouch à l'occasion du 8ème festival "Un réalisateur dans la ville". Photo DR/S.Ma

"Si on m'avait dit en 1965 (date de tournage du film Un homme et une femme) que vous auriez été aussi nombreux à venir voir ce film 40 ans après sa sortie, rien ne m'aurait fait plus plaisir." Les mots de Claude Lelouch, invité d'honneur du Festival de cinéma "Un réalisateur dans la ville", en disent long sur son émotion, lui qui s'est retrouvé, hier soir, face à plus de 2 000 spectateurs installés aux Jardins de la Fontaine à Nîmes. Après un bain de foule donc, le cinéaste, l'un des plus grands en France, tout de blanc vêtu, est monté sur la scène surplombée d'une toile géante, accompagné de son ami, l'acteur qu'il a fait tourner dans Les Uns et les Autres (1981), Robert Hossein (voir photo). Le public n'a d'ailleurs pas été avare d'applaudissements au passage de celui qui a joué dans Angélique marquise des anges, entres autres bien entendu.

"Lorsqu'un film marche, c'est un petit miracle"

Il y avait Robert Hossein mais pas seulement. Pour ce lancement du 8ème festival "Un réalisateur dans la ville", Claude Lelouch était entouré de Dominique Pinon, Zinedine Soualem (voir photo) mais aussi Pierre Barouh, parolier et interprète qui a travaillé avec Francis Lai, compositeur, sur la musique d'Un homme, une femme, ce même film projeté hier aux Jardins de la Fontaine. "Lorsqu'un film marche, c'est un petit miracle. Un homme et une  femme est le premier, celui qui m'a permis de faire 43 films après" raconte Claude Lelouch, qui à l'époque, n'avait pas de grosses finances pour réaliser ce film : "Je tiens à vous préciser que si certaines séquences sont en noir et blanc et d'autres en couleurs, c'est parce que je n'avais pas les moyens pour faire tout en couleur. D'ailleurs le tournage n'a duré que trois semaines..." À Pierre Barouh d'ajouter : "C'est parce que tu n'avais pas de moyens que tu en as fait un grand film."

Un homme et une femme, chef d'oeuvre dans lequel Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant tiennent les rôles principaux, a reçu la Palme d'or au Festival de Cannes en 1966, deux Oscars, un Golden Globe et 47 autres récompenses internationales, rien que ça ! Logique donc que les Gardois se soient précipités aux Jardins de la Fontaine pour revivre ce grand moment de cinéma à la française et en plein air s'il vous plaît. 2 000 places assises, ce n'était d'ailleurs pas assez. "Il faudrait 1 000 places de plus, a lancé Sophie Rigon, l'organisatrice du festival, ce sera pour l'année prochaine !"

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

En images...

"Un réalisateur dans la ville", le programme de la semaine...

Mardi 31 juillet à 21 heures aux Jardins de la Fontaine : Roman de gare (2007) avec Dominique Pinon, Fanny Ardant, Audrey Dana.

Mercredi 1er août à 21 heures aux Jardins de la FontaineItinéraire d’un enfant gâté (1988) avec Jean-Paul Belmondo, Richard Anconina.

Jeudi 2 août à 21 heures aux Jardins de la FontaineTout ça pour ça (1994) avec Vincent Lindon, Gérard Darmon, Evelyne Bouix…

Vendredi 3 août à 21 heures aux Jardins de la FontaineLes uns et les autres (1981) avec Robert Hossein, Nicole Garcia, Géraldine Chaplin…

Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles.

 

 

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité