A la uneActualité générale.Actualités

NÎMES : Des pleurs et des sourires, 12 300 bambins ont fait leur rentrée

hdjsjbsk
Jean-Paul Fournier, sénateur-maire de Nîmes accompagné de ses adjoints, Jacky Raymond et Marc Taulelle, a fait son défilé traditionnel de la rentrée dans les écoles de Nîmes. Photo DR/S.Ma

8h30, ce mardi 4 septembre, un peu plus de 12 000 petits Nîmois (élémentaire et maternelle) ont pris leur cartable sous le bras, direction les bancs des classes. À l'école Pont de Justice au cœur du quartier du Chemin-Bas d'Avignon où Jean-Paul Fournier, sénateur-maire de Nîmes accompagné de ses adjoints, Jacky Raymond et Marc Taulelle, a débuté son traditionnel défilé, la rentrée s'est faite dans les pleurs pour certains bambins. Notamment pour ceux qui, à peine âgés de trois ans, entraient pour la première fois dans une classe. Lâcher la main de sa maman ou de son papa n'est pas chose facile.  Si les plus courageux, Wijdane, Meriem et Louis ont bien contenu leur peine, s'amusant à colorier sous le regard bienveillant du sénateur-maire, d'autres ont pleuré à gros sanglots, arrachant quelques larmes à leur maman. Un spectacle qui fait sourire Florence Carcenac, la directrice de l'école Pont de Justice. Que l'on se rassure, elle n'est pas sadique, elle a seulement l'habitude de ces mélodrames de la rentrée et surtout, elle sait très bien que l'enfant trouvera vite ses repères dans cette école qui a récemment intégré le réseau ECLAIR (programme des écoles, collèges et lycées pour l'ambition, l'innovation et la réussite).

Près de 26 millions d'euros consacrés aux écoles en 2012

Si la rentrée scolaire est un grand moment pour les enfants, il en est de même pour les élus qui en profitent pour faire le bilan des opérations réalisées et à venir dans le milieu scolaire. Des opérations financières principalement. Ainsi, en 2012, la ville de Nîmes a consacré un budget de 25 903 905€ aux investissements et fonctionnement des écoles : travaux de rénovation, achats de fournitures, maintenance, accompagnement du projet des écoles numériques mais aussi la création d'école dont Jean Carrière ouverte en janvier 2012 (4 750 000€) et le groupe scolaire Henri Wallon qui sera inaugurée le 17 septembre prochain (15, 5 millions d'euros).

Dans les projets à venir, il faut compter sur la livraison du groupe scolaire de Courbessac pour septembre 2013 (6, 77 millions d'euros), sur le réaménagement de l'école élémentaire Paul Langevin (220 000€) ainsi que sur "la création d'une école à l'est de la ville."

5-3=2

La création de ces écoles permet de soulager celles déjà existantes surchargées entend-on par-ci, par-là, la faute à l'évolution démographique. En 2011, 12 170 élèves de maternelle et élémentaire faisaient leur rentrée contre 12 300 inscrits au 27 août 2012, "on peut prévoir d'ajouter 220 enfants pour les 18 CLIS (classes d'intégration) de la ville et 70 enfants environ en "très petite section" qui seront scolarisés dans les semaines à venir" a-t-on appris de la Ville de Nîmes.

Si le nombre d'élève est en constante augmentation, quelle est la situation des classes nîmoises? Là encore les élus ont plutôt le sourire puisque trois classes ont été fermées pour la rentrée 2012 (Maternelle : La Gazelle. Élémentaires : Talabot et Gustave Courbet) contre cinq ouvertures (Maternelles : Courbessac et La Placette. Elémentaires : Charles Martel, Mas de Roman et Courbessac).

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité