A la uneActualité générale.ActualitésEconomieEconomie.PolitiquePolitique.

SALINS DU MIDI : Le ministre de l’Agroalimentaire croit à un « vrai projet pour préserver les emplois »

De gauche à droite : Jean Denat, Cédric Bonato, Guillaume Garot et Hugues Bousiges

En entrant dans la salle du premier étage de la mairie d’Aigues-Mortes, hier après-midi, Guillaume Garot, ministre délégué chargé de l’Agroalimentaire, explique immédiatement le pourquoi de sa présence : « Je suis venu ici pour vous écouter », annonce-t-il à la poignée de représentants des Salins du Midi. Entouré du préfet Hugues Bousiges, du maire d’Aigues-Mortes Cédric Bonato et de Jean Denat, vice-président du Conseil général du Gard, le ministre tient quand même à préciser : « Je n’ai pas de baguette magique mais j’ai envie de travailler avec vous, de dialoguer avec vous ».  Ça tombe bien, les salariés des Salins aussi.

Parce que s’il y a bien un endroit où le dialogue est rompu, c’est aux Salins du Midi. Depuis plusieurs mois, nous l’avons souvent relaté sur Objectif Gard, l’entreprise - vieille de 156 ans et qui emploie plus de 150 personnes sur le site d’Aigues-Mortes - vit une crise qui oppose la direction à ses salariés sur fond de changement de rythme de travail, d’inégalités sur les primes, sur les congés payés (…) entre les salariés. Les différents mouvements de grève des employés ne changent rien : ils ne se sentent pas écoutés par leur direction. Alors, quand un homme, ministre de surcroît, tend l’oreille, on se réjouit du côté d’André Mézy, délégué CGT aux Salins du Midi : « Avec la direction, la discussion est plus que coupée, elle est anéantie. Alors oui, ça fait du bien d’avoir pu faire part au ministre des problèmes que l’on rencontre. Et il a été à notre écoute, attentif. »

André Mézy après l'entretien avec le Ministre

Mais sur le fond, que se sont-ils dit ? C’est le ministre qui répond : « On a besoin d’un projet industriel clair pour savoir où nous allons. Les Salins du Midi, c’est une histoire qui a de l’avenir. Je suis convaincu que nous pouvons surmonter les tensions qui minent le site pour un vrai projet qui préserve les emplois », lance-t-il plein d’espoir avant de passer au concret : « J’ai proposé au président des Salins du Midi, Pierre Lévi, que l’on se rencontre pour évoquer l’avenir. J’ai une volonté de résultats concrets dans les semaines qui viennent ».  La visite serait prévue avant le 3 octobre. « Il nous a dit qu’elle se ferait d’ici un mois, complète André Mézy. J’espère que le ministre tiendra ses promesses ». On compte sur le syndicaliste pour les lui rappeler...

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité