Actualité générale.ActualitésPolémique.

NÎMES La réponse du Recteur jugée insuffisante, le lycée G. Darboux garde ses portes closes

La grève se poursuit au Lycée Gaston Darboux à Nîmes. Photo DR/S.Ma

Les enseignants du lycée professionnel Gaston Darboux à Nîmes attendaient beaucoup de la réponse du Recteur d'académie. Souvenez-vous, hier, mardi 4 septembre, il leur avait promis de formuler une proposition concernant "un manque de moyens humains" dans cet établissement classé ECLAIR. En effet, à la rentrée 2011-2012, le personnel du lycée avait déjà dû se passer de 14 postes (neuf enseignants et cinq médiateurs). Cette année, rebelote, le Recteur tranche dans le vif en supprimant huit postes en contrat aidé de 20 heures, affiliés au service de la vie scolaire, et ce alors que les enseignants lui avaient fait part de "leur souffrance professionnelle" par courrier.

L'ignorance du Recteur ne sera pas passée inaperçue. Très remontés, les enseignants ont donc décidé de planter le piquet de grève mardi, jour officiel de la rentrée. Un mouvement reconduit ce mercredi en attendant la réponse du Recteur. L'annonce est tombée : "Il nous a proposé deux postes et demi d'AED (assistants d'éducation) et deux postes de CUI (contrat unique d'insertion), ce qui équivaut en nombre d'heures aux deux tiers de ce qu'il nous a pris pour cette rentrée" explique Michel Grand, documentaliste au Lycée G.Darboux avant d'ajouter avec assurance : "Nous ne reprendrons le travail que lorsque nous aurons récupéré au moins le même nombre d'heures qui nous ont été supprimées soit 160." Réunis ce mercredi en assemblée générale, les enseignants ont voté la reconduite du mouvement de grève à demain, jeudi 6 septembre, avec 36 voix pour, 3 contre et 5 abstentions. Dès 7h45, ils bloqueront donc les portes du lycée et devraient recevoir les deux députés Françoise Dumas et Christophe Cavard qui leur ont assuré avoir fait part de leurs difficultés au ministre de l’Éducation, Vincent Peillon. À suivre...

S.Ma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité