A la uneActualité générale.ActualitésOG, trait / trait

TRAIT POUR TRAIT Filles de joie, du balai !

Les "élégantes" ont pris leurs petites habitudes le long de la nationale 100, route qui traverse de près ou de loin Rochefort-du-Gard, Saze, Domazan, et Estézargues. Jupe au dessus des genoux, petit haut moulant, talons aiguilles, bas résille et sac à l'épaule -- les habitués des lieux savent que le cliché rejoint la réalité -- elles s'offrent aux automobilistes sous le regard exaspéré des maires des communes riveraines, qui voient le moindre chemin vicinal ne transformer en "tapinodrome" aux heures de pointe. D'un coup de balai furax, ils aimeraient pouvoir nettoyer les bords de leur route, de ces "Amazones" à la poitrine généreuse et aux ronds de jambes aguicheurs. Comme une invitation aux automobilistes en quête d'aventures bon marché à se mettre debout sur les freins et faire illico demi-tour sur la route, avec les risques d'un tout autre "rentre dedans". Le chemin sera long pour y parvenir d'autant que le préfet du Gard, Hugues Bousiges et le député Patrice Prat, ne semblent pas être mobilisés sur le sujet. Il faut dire qu'ils ne peuvent pas s'appuyer sur la législation puisque la prostitution n'est pas interdite en France -- seuls le racolage passif et le proxénétisme sont prohibés -- même si la ministre aux Droits de la Femme, Najat Vallaud-Belkacem, ambitionne de mettre un coup d'escarpin dans la fourmilière.

S.Ma

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité