A la uneActualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

SÉCURITÉ : Le préfet du Gard en visite à Vauvert et Saint-Gilles

 

Le préfet Hugues Bousiges et le maire de Saint-Gilles, Alain Gaïdo.

Matinée marathon pour le préfet du Gard ! Hugues Bousiges s'est rendu à Vauvert et Saint-Gilles, pour rencontrer la population, les responsables associatifs et les forces de l'ordre. Objectif : écouter les doléances et ressentis de chaque catégorie, suite à la mise en place des premières mesures de la ZSP ( Zone de sécurité prioritaire). 

"Tous les acteurs se mobilisent sur ce territoire pour améliorer la qualité de vie (…) Puisque la sécurité, c'est le socle de tout", a lancé, ce matin, Hugues Bousiges. En visite à Vauvert puis à Saint-Gilles, deux villes classées en ZSP (Zone de Sécurité Prioritaire), le haut fonctionnaire a échangé avec les Vauverdois et Saint-Gillois autour des "différents dispositifs" mis en place, suite aux annonces du ministre de l'intérieur, Manuel Valls, lors de sa venue dans le Gard, le mois dernier.

Si "Vauvert n'est pas dans la même situation que Saint-Gilles, en matière de délinquance", tous leurs acteurs se mobilisent pour faire chuter la courbe de la délinquance et de l'incivilité. Une sorte de "task force" comprenant collectivités, réseaux associatifs et Etat qui ne se contenteraient plus "d'intervenir sur les champs préventif ou répressif", fait savoir Hugues Bousiges. Cependant, le volet "sécurité" a du bon... L'ajout de 16 gendarmes mobiles a visiblement rassuré les habitants de Vauvert : "les commerçants que j'ai rencontrés étaient assez paisibles ! Ils m'ont dit qu'il n'y a pas un endroit où l'on ne voit pas la police à présent", rajoute le préfet.

Le préfet, le maire de Saint-Gilles et les jeunes de l'association Présence 30, ce matin à la maison de quartier de Saint-Gilles.

Du côté de Saint-Gilles, les attentes sont plus grandes et les problèmes sans doute plus complexes... " Il y a un fort taux de délinquance, de cambriolage et d'actes d'incivilités", nous explique un responsable associatif*. Avant de rajouter : " ce sont des jeunes, en décrochage scolaire ou sans emploi qui, la plupart du temps, sont à l'origine de méfaits".

En partenariat avec les collectivités locales, le préfet a exprimé son souhait "d'expérimenter une commission locale économique et de l'emploi". Une action de plus, après la création de la zone d'activité économique "l'Actiparc Mitra". L'emploi, le nerf de la délinquance. "Les cambriolages, les incivilités sont surtout le fait des jeunes, en décrochage scolaire ou sans emploi. Ils sont dans l'errance, l'oisiveté… La mère de tous les vices!", explique un responsable associatif. Avant de rajouter : à Saint-Gilles le taux de chômage est de 25% !" Dans certains quartiers il flirte même avec les 50% !

D'avantage de moyens pour occuper les jeunes

"Il faut faire un gros effort sur la création d'activités, de structures pour les jeunes ! A partir de 16 ans, il n'ont plus rien à faire ! Il faut les occuper", interpelle le responsable associatif. "Le maire a de bonnes ambitions… Mais il n'a pas les moyens de les réaliser", poursuit-il. Ce matin, le préfet a appelé à ce que l'état donne d'avantage de moyens pour aider la ZSP Saint-Gilles-Vauvert… Des moyens utilisés à bon escient, avec "réflexion" et "concertation" !

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité