OG, trait pour trait

TRAIT POUR TRAIT : A votre santé !

Mercredi, alors que les gendarmes célébraient leur sainte patronne, Geneviève, Hugues Bousiges, Préfet du Gard, lâchait une - mini – bombe en s’en prenant à un indétrônable de l’été gardois : les fêtes votives. Voici ce que disait le Préfet : « Il y a presque plus de fêtes votives que de jours dans l’année. Je déplore que ces fêtes ne soient plus des fêtes villageoises et qu’elles soient désormais ternies par des rixes comme au Cailar, par exemple. Je trouve, par ailleurs, que la mobilisation des gendarmes qui passent un nombre considérable de jours sur place est disproportionnée alors que ce n’est pas leur travail. Il ne s’agit pas d’interdire les fêtes votives mais d’en diminuer la durée pour certaines ou de supprimer quelques manifestations pour d’autres ». Le hasard, toujours taquin, a voulu qu’au lendemain de la déclaration du Préfet, un nouvel événement soit organisé dans les bars de la ville de Nîmes. « Culture Bar-bars », c’est son nom, est un festival qui a vocation à encourager les concerts dans les cafés et, disons les choses, à boire un petit coup au passage. Décidément, la fête est partout dans le Gard. De quoi donner la gueule de bois à Monsieur le Préfet.

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité