Actualité générale.Actualités

BEAUCAIRE : Dégustez l’huile d’olive comme dans un moulin

Raymond montre ses olives aux visiteurs

Au pied du château de Beaucaire, Raymond Garcia, un personnage haut en couleur, reçoit les amateurs d’huile d’olive dans son moulin du XIXeme siècle. On monte d’abord les escaliers, vers le grenier, où sont entreposés d’imposants bacs d’olives. Ici, on ne produit que de la picholine. Raymond explique : « Il y a trois critères. Il y a les olives vertes avec lesquelles on fait l’huile d’olive. Quand elles murissent, c’est ce qu’on appelle le fruité mûre puis le fruité noir qui ont plus de goût », détaille ce membre du conseil d’administration de l’huilerie de la coopérative de Beaucaire, une maison qui s’est vue récompenser de la médaille d’or du concours général agricole pour son huile d’olive fruité vert.

On descend ensuite dans une salle remplie de machines. Raymond s’attarde sur le fonctionnement de chacune d’entre elles : « Celle là, c’est le broyeur à marteau. Là, c’est un tapis secoueur qui sépare les olives. Ca, désigne-t-il, c’est la centrifugeuse qui sépare à 90% l’eau de l’huile ». La dizaine de curieux écoute attentivement. Un couple venu d’Angers s’étonne de tout ce savoir-faire. Après la visite, c’est l’heure de la dégustation. Raymond passe derrière le comptoir et sert de petits verres d’huile d’olive de l’avent. « Attention, met-il en garde, surtout vous ne l’avalez pas tout de suite. C’est une huile ardente, agressive. Il faut d’abord malaxer et saliver avec sa langue. Ensuite, vous pouvez avaler ». Comme un grand vin, les visiteurs savourent l’huile. « Vous sentez ce goût d’artichaut », ajoute Raymond. Convaincus, ils repartent avec une bouteille du cru de Raymond (12 euros les 50 cl et 16 euros les 75cl). D’autres profitent de l’occasion pour acheter des gels douches, du shampooing ou du miel, produits proposés dans les étagères en bois du moulin.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité