A la uneActualitésEconomie

FRANCE INTER : Daniel Mermet dans « Là-Bas si j’y suis ! » raconte Sumène

DR
DR

 

Décidément, France Inter aime beaucoup le Gard et les Gardois. Après Bernadette Lafont interrogé cette semaine par François Busnel, le présentateur de l’émission “Le Grand Entretien” de France Inter, c'est le village de Sumène qui est mis à l'honneur par Daniel Mermet dans "Là-Bas si j'y suis !" ce jeudi 29 et vendredi 30 novembre 2012.

En deux volets, l'émission a retracé l'histoire, la vie d'aujourd'hui et l'avenir du village. Un moment exceptionnel de radio, qu'on se le dise.

 

Le premier volet de ce reportage de Charlotte Perry, www.objectifgard.com vous propose de l'écouter ou le réécouter :

La première partie du reportage portait sur le thème des fractures françaises. « Ici, on vit de solidarité, du RSA, de petits boulots… » Sumène c’est « the place to be » pour une jeunesse du Gard qui fuit la précarité et la flambée des loyers de Montpellier. Une « drôle » de réputation qui est devenue source de tensions dans ce village de 1650 habitants. Le point de crispation dans cette ancienne terre de filature ? Les dernières élections législatives où une candidate locale du Front national a recueilli 33% des suffrages, juste derrière Hollande. Un coup de tonnerre au cœur de cette terre de gauche. Une de ces nombreuses « fractures françaises » que dépeint le géographe Christophe Guilluy dans son ouvrage du même nom.

 

La deuxième partie du reportage de Charlotte Perry, www.objectifgard.com vous propose de l'écouter ou le réécouter :

La bonneterie de Sumène a stoppé ses activités. A son âge d’or, l’usine employait jusqu’à 1 200 habitants de cette région des Cévennes méridionales. Aujourd’hui, c’est la maison de retraite qui fournit 30 emplois à la commune. Sumène s’est statufiée dans son écrin vallonné. Et puis les « néos » sont arrivés. Avec eux, les moulins ont été réhabilités en beaux mas, l’école a rouvert ses portes. Le bourg compte trois épiceries, une pharmacie, une poste, une gendarmerie et deux cafés. Deux bistrots comme une ligne de démarcation entre les « rabas » et les membres de la Ligue du midi…

 

 

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité