Actualité générale.ActualitésFaits DiversJustice

JUSTICE Kamel Bousselat, le ravisseur présumé de Chloé, mis en examen et écroué

Kamel Bousselat, le ravisseur présumé de Chloé Rodriguez, est arrivé ce vendredi matin au Palais de Justice de Nîmes. Photo DR/
Kamel Bousselat, le ravisseur présumé de Chloé Rodriguez, est arrivé ce vendredi matin au Palais de Justice de Nîmes. Photo DR/

Remis aux autorités françaises le mardi 11 décembre dernier, Kamel Bousselat, le ravisseur présumé de Chloé, l’adolescente enlevée à Barjac dans le Gard, arrivé ce vendredi en fin de matinée au palais de Justice de Nîmes, a été mis en examen pour "enlèvement, séquestration et viol et placé en détention provisoire sur décision du juge des liberté et de la détention" a déclaré le procureur adjoint de la République de Nîmes, Stéphane Bertrand, à nos confrères de Midi Libre.

Déjà connu des services de police, le suspect avait été condamné par le TGI de Nîmes en mai 2009 à 5 années de prison – dont deux avec sursis, mise à l’épreuve et obligations de soins – pour agressions sexuelles commises sur plusieurs femmes seules d’âge mûr, dans la région de Bagnols.

Il était inscrit au fichier des délinquants sexuels, sachant toutefois que son identité n’est jamais apparue dans le cadre de l’enquête et qu’en l’état actuel de l’enquête, nul lien n’est établi entre lui et Chloé. Incarcéré en juin 2007 à la maison d’arrêt de Béziers, il n’était sorti de prison que le 14 septembre dernier.

Agé de 32 ans, célibataire, sans emploi, il résidait avant son incarcération dans le secteur de Bagnols-sur-Cèze et Roquemaure. Il a expliqué aux enquêteurs qu’il cherchait une victime et serait tombé par hasard sur Chloé, le 9 novembre, qu’il a enlevée et séquestrée jusqu’au 16 novembre, date à laquelle elle a été retrouvée en Allemagne dans le coffre de la voiture du suspect.

S.Ma

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité