Actualité générale.ActualitésEconomie

RÉGION Entreprises : Une année 2012 difficile, des prévisions 2013 très pessimistes

Photo d'ilustration DR/

À l’occasion de la 56e édition de l’enquête semestrielle de conjoncture, OSEO (Entreprise publique qui exerce trois métiers : l'aide à l'innovation, la garantie des concours bancaires et des investisseurs en fonds propres, le financement en partenariat) a décliné les résultats par région en analysant les cinq principaux indicateurs que sont l’activité, l’emploi, la trésorerie, la rentabilité et l’investissement. Le Languedoc-Roussillon représente 4,4 % des entreprises françaises de 1 à 250 salariés et contribue à hauteur de 3,2 % au PIB national. (Avec 194 réponses, cette région représente 4,2 % de l’échantillon national étudié.)

Activité
2012 : dégradation de l’activité
31 % des entreprises languedociennes annoncent une hausse de leur activité et 36 % une baisse.
2013 : crainte d’une forte détérioration
Si 18 % des entreprises de la région anticipent le développement de leur activité, 33 % craignent un repli.

Emploi
2012 : croissance en pente douce des effectifs
Si 24 % des entreprises ont augmenté leurs effectifs depuis fin 2011, 18 % les ont réduits.
2013 : réduction sensible des effectifs envisagée
11 % des chefs d’entreprise de la région pensent augmenter leurs effectifs et 18 % les réduire.

Trésorerie et rentabilité
La proportion des entreprises de la région ayant rencontré des difficultés au cours des six derniers mois a retrouvé son niveau de novembre 2011, en passant de 34 % en mai à 39 %, la moyenne nationale se situant à 40 %. Les trésoreries devraient continuer à se contracter fortement au cours des six prochains mois : 8 % des entreprises espèrent une amélioration de leur trésorerie et 38 % craignent une détérioration.
68 % des dirigeants de la région estiment“bonne ou normale” la rentabilité de leur entreprise en 2012, proportion en baisse par rapport à novembre 2011 (78 %).

Investissement
2012 : sensible recul
Seules 45 % des entreprises de la région ont investi (vs 52 % au niveau national) avec des dépenses d'investissement en forte baisse, 21% des PME les ayant augmentées et 38% réduites.
2013 : nouveau repli annoncé
Seulement 39 % des dirigeants régionaux pensent investir en 2013 contre 45 % pour l’ensemble des PME.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Si la crise s’installe, ce qui semble probable, les entreprises vont devoir changer leurs approches pour dégager des opportunités…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité