Actualité générale.Actualités

GARD. PRESSE : Colère des patrons, désarroi des vendeurs de journaux !

Pas de journaux nationaux, ce matin dans vos kiosques… Les patrons des quotidiens nationaux, réunis au sein du Syndicat de la presse quotidienne nationale (SPQN), ont pris de court les salariés de Presstalis, qui, à l'appel de la CGT du Livre, multiplient les grèves contre un plan social. Alors, quitte à ne pas être distribués, autant ne pas être imprimés !

Rue de Beaucaire près de la gare de Nîmes, la marchande de journaux Nadine, qui compte parmi les 30.000 commerçants français, voit encore une journée où "le manque à gagner sera de l'ordre de 350 euros". "Depuis août les salariés de Presstalis (distributeur de journaux) font grève contre la suppression de 1 250 postes sur les 2 500 actuels (…) Et c'est toujours nous, les petits qui trinquons", explique la commerçante nîmoise, visiblement bien informée.

Sur le présentoir, les journaux régionaux, et Le Monde, seul quotidien national. "L'Equipe n'est pas sorti, ni le Canard Enchainé ou les journaux de courses (…) Notre clientèle est une clientèle assez âgée, qui aime la lecture et jouer au tiercé, alors ça nous touche particulièrement", rajoute Nadine, qui prend entre 13% et 20% de commission sur chaque journaux vendus…

"Les gens se rabattent sur le Midi Libre", constate la commerçante… La grève aura fait, au moins, un heureux !

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

1 commentaire sur “GARD. PRESSE : Colère des patrons, désarroi des vendeurs de journaux !”

  1. « C’est toujours les petits qui trinquent… » en parlant d’elle. Et comment cette dame appelle-t-elle les 1250 salariés qui vont voir leur poste supprimé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité