Actualité générale.Actualités

OTAGES AU MALI Pour Françoise Larribe, « Il faut absolument privilégier le dialogue pour libérer les otages »

La tension est palpable… Interviewée, ce matin sur Europe 1, la Gardoise Françoise Larribe, dont le mari est détenu depuis plus de deux ans, a exprimé sa vive "inquiétude", partagée par l'ensemble des familles des 7 otages détenus au Mali par des groupes islamistes.

Une inquiétude générée par "l'avancée des troupes françaises dans le nord-est du Mali", plus particulièrement dans la région de Ifoghas. Un territoire composé à la fois de massifs montagneux et de dunes désertiques, où seraient détenus les otages.

"La méthode forte jusqu'à maintenant, a sûrement permis d'affaiblir les katibas en place (…) Mais on a vu ce que ça a pu donner en d'autres lieux, en d'autres temps", a expliqué Françoise Larribe. Avant de rajouter : "le retour des otages par des biais de la force… C'est impensable qu'ils nous soient rendus".

Enlevée au Niger en septembre 2010, libérée au bout de 5 mois et demi, la Cévenole, originaire de Miallet a affirmé que "la situation devient très complexe, il faut absolument privilégier le dialogue pour libérer les otages". Le message est passé.

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité