Actualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

ALÈS Les Trentenaires UMP s’activent pour « la reconquête du Gard »

Photo DR/S.Ma

Roulez jeunesse ! C'est ce qui vulgairement, pourrait être le mot d'ordre des Trentenaires de l'UMP. Ce samedi 2 mars, dans un café au cœur du centre-ville alésien, les Jeunes Actifs du Gard, avec en chef de file leur président, conseiller municipal et communautaire, Pierre Martin, n'ont pas caché leur envie dévorante de manger le territoire. Le tout à une petite année des élections municipales, ce n'est pas un hasard.

Ce n'est pas non plus un hasard si Franck Allisio, le président national des Jeunes Actifs - les Trentenaires de l'UMP a commencé son tour de France en foulant les terres cévenoles : D'une part parce que Pierre Martin vient tout juste d'être nommé délégué national des jeunes actifs en charge de la zone grand Sud-ouest (regroupant les régions Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées et Aquitaine) par Jean-François Copé. Mais aussi, et là c'est moins officiel, il faut mobiliser les foules, il pourrait y avoir danger sur Alès. L'UMP a la mairie, le mouvement doit la conserver. "En ce mois de mars 2013, les Jeunes Actifs ont établi deux objectifs. Un, faire entendre au nom de notre mouvement, notre discours quand on n'est pas d'accord avec le gouvernement actuel. Et pour cela, nous sortons de nos permanences et allons à la rencontre des gens lors de réunions organisées dans des cafés, des entreprises, des restaurants. Deux, partir à la reconquête ou conserver les territoires occupés par l'UMP avec les municipales. Sur Alès, c'est un travail qui est fait tout au long de l'année, avec un maire hyperactif" a lancé Pierre Martin.

Une ambition qui, comme de bien entendu, ne peut être que soutenue par Max Roustan. Face à l'enthousiasme de la jeunesse, l'édile d'Alès, mais aussi président départemental de l’UMP, a choisi la voie de la sagesse : "C'est très bien de parler de reconquête, mais il va falloir s'en donner les moyens. Et adapter notre discours, mener des actions et jouer sur la proximité" conseille-t-il avant d'encourager ses poulains : "Si la réforme des collectivités territoriales n'est pas à notre avantage, elle a un bon côté notamment avec ce scrutin municipal à liste bloquée qui concernerait les communes de plus de 500 habitants (3 500 habitants avant la réforme). On a un espoir de pouvoir rentrer dans de nouvelles mairies comme celle de Saint-Jean-les-Pins (environ 1 400 habitants). Allez y dans toutes ces communes, faites-vous la main !" À Franck Allisio de reprendre : "C'est en gagnant les étapes locales que l'on préparera au mieux 2017."

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité