Actualité générale.Actualités

AU CRATERE Festival Itinérances d’Alès : Habemus Festum !

La présidente du Festival Sarah Bessiè et Antoine Leclerc, délégué général, ont lancé les festivités ce vendredi 22 mars au Cratère d'Alès. Photo DR/S.Ma

Le Festival Cinéma d'Alès Itinérances, 31ème. Vendredi 22 mars, dès 19 heures, Sarah Bessiè et Antoine Leclerc sont montés sur la scène du Cratère d'Alès pour donner le coup d'envoi du 31e Festival Itinérances. Onze jours durant, la capitale des Cévennes mettra ainsi à l'honneur le septième art. Mais avant se lancer dans les festivités, comme dans toute cérémonie d'ouverture officielle, les amateurs de cinéma, venus nombreux dans la grande salle du Cratère, ont eu droit à la présentation des partenaires de l'événement qui tour à tour ont pris le micro pour chanter les louanges de ce Festival qui cette année tourne autour du thème : En avant la musique.

Région, Département, Ville, tous les partenaires ont salué la qualité du Festival Itinérance. Photo DR/S.Ma

Aux côtés du représentant de la DRAC (direction régionale des affaires culturelles) et de la vice-présidente à la Région déléguée à la culture et au patrimoine, le vice-président au Conseil Général du Gard en charge de la culture, du patrimoine et des grands sites, Patrick Malavieille n'a pas manqué de féliciter les équipes de l'événement, lançant à la volée un "Habemus Festum !" avant de céder le micro au maire d'Alès, Max Roustan : "Bien plus qu'un festival, il s'agit-là d'une animation de la ville formidable." Profitant d'un auditoire conséquent, l'édile a réaffirmé l'importance du cinéma à Alès, qui sera très prochainement dotée de onze nouvelles salles "grâce à la construction du multiplexe. Je sais, je sais, vous l'avez attendu longtemps, mais il arrive."

Le cinéaste hongrois György Palfi a présenté hier son "Final Cut". Photo DR/S.Ma

S'en est suivi une rencontre exprès avec le cinéaste hongrois György Palfi venu tout droit de Budapest pour présenter son film réalisé à partir d'extraits de films, coupés puis montés pour raconter une formidable histoire d'amour : Final Cut. "Cette histoire d'amour va des Frères Lumières jusqu'à Avatar avec beaucoup de films français" a-t-il lancé à la hâte avant que la salle ne soit plongée dans l'obscurité, elle n'en sortira que dans onze jours. Bon Festival...

Retrouvez tout le programme ici.

S.Ma

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité