ActualitésEconomie

PONT DU GARD Passage payant : Les opposants s’organisent pour la poursuite de leur combat

Manifestation contre le passage au tarif payant au Pont-du-Gard, le 8 juin 2013. Photo DR/TD
Manifestation contre le passage au tarif payant au Pont-du-Gard, le 8 juin 2013. Photo DR/TD
Manifestation contre le passage au tarif payant au Pont-du-Gard, le 8 juin 2013. Photo DR/TD
Mercredi dernier, les promoteurs de la manifestation du 8 juin (lire ici) se sont réunis et ont décidé de créer le Collectif Liberté-Gratuité-Pont du Gard pour poursuivre et étendre son combat. Pour rappel, le 8 juin dernier, près de 500 personnes s'étaient réunies sur la rive droite du Pont du Gard pour manifester contre le passage à un tarif payant pour les piétons et les cyclistes imposé par l'EPCC.
"Notre mouvement dénonce l’agression contre la culture populaire, l’économie touristique du territoire et les pratiquants du « tourisme doux » que constitue la fin du libre accès des piétons et cyclistes au Pont du Gard. Nous demandons au Conseil général du Gard d’y mettre fin en faisant prévaloir le respect de la parole donnée, explique le Collectif. Selon nous, cette mesure est catastrophique car elle implique un « bouclage » du site coûteux en équipement et en personnel et, pour tous les visiteurs, des contrôles déplaisants voire carrément choquants. Elle générera moins de ressources nouvelles qu’elle n’entraînera de dépenses directes et indirectes (perte de clientèle). Et surtout, elle ignore le caractère du site du Pont du Gard – espace de loisirs et de détente gratuits et familiaux depuis de nombreuses générations, en même temps que prestigieux édifice classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité. Le Conseil général avait su réaliser une synthèse équilibrée en définissant les conditions d’accès au Pont du Gard lors de sa création. L’EPCC la détruit en faisant payer ce qui était libre et gratuit."
Ainsi, le Collectif Liberté-Gratuité-Pont du Gard s'est fixée trois missions. La première, le rétablissement immédiat du libre accès piétons et cyclistes au pont du Gard. La deuxième, la révision concertée des tarifs, actuellement incohérents avec un retour au paiement séparé du parking et des autres prestations payantes, notamment le musée. Enfin, "le passage de la Voie Verte par le Pont du Gard, (sur le pont routier), conformément au projet élaboré par les services du Conseil général et présenté le 2 décembre 2012 devant la presse, les élus et la population."
S.Ma

Articles similaires

10 commentaires

  1. Ces personnes sont en retard d’une guerre .Le midi libre à annoncé la GRATUITÉPOUR LES GARDOIS ET TOUS LES ENFANTS DE TOUTES LES ÉCOLES ! C’est normal que les visiteurs des autres départements ou de l’étranger payent aussi pour rentrer visiter .On nous a rendu notre pont avec ces décisions et a présent il n’est pas question de transformer notre beau territoire en piste cyclable ou en centre équestre. C’est n’importe quoi .Mais qui sont ces personnes pour exiger de telles mesures qui sont une insultes pour notre patrimoine et notre environnement .Ils n’ont aucune compétences ,aucune logique ou alors ils font de la politique pour pourir le climat chez nous .

    Je suis bien très heureux cela fait 15ans que je payais pour aller au pont ,c’est fini il est a nouveau à nous et bien à nous enfin et merci à ceux qui ont réussi cela il faut le dire aussi!

    1. Bon: un sérieux cadrage s’impose, car Leversois a du mal à suivre:

      L’accès piétons était libre et gratuit depuis l’ouverture du site du pont du Gard. Cette gratuité a été annulée par l’EPCC sans aucune concertation et pour des motifs (affichés) d’une rare idiotie (empêcher les fraudes de quelques autocaristes).

      La carte gratuite pour les Gardois? On verra combien de temps elle durera. Au demeurant, elle est probablement illégale. C’est un rideau de fumée créé dans la panique par la direction de l’EPCC. Quand ils en présenteront le coût au conseil général, ils risquent d’être bien reçus. La gratuité pour les enfants des écoles du Languedoc Roussillon? Elle est si manifestement illégale qu’elle sera annulée sous peu.

      Il est d’une totale stupidité de prétendre que notre action est politique: elle est économique et culturelle. Une bonne partie des touristes qui séjournent en Uzège-Pont du Gard, dans les hôtels, les campings et les gîtes y viennent pour le pont du Gard ou ils se promenaient à pied ou à vélo, chaque jour. Ils ne viendront plus: le territoire va perdre des emplois touristiques. Les offices de tourisme d’Uzès et du pont du Gard l’ont parfaitement compris: ils ont condamné tous les deux à l’unanimité la fin de la gratuité.

      De très nombreux de l’intercommunalité du pont du Gard sont également opposés à la mesure. Sii un vote avait lieu à la CC, le refus de la mise en place du tarif piétons serait largement majoritaire. Mais ce vote n’a pas eu lieu, M. Pédro n’en a pas voulu.

      Leversois, faites attention: votre côté, moi je suis gardois, je paie rien et j’ai ce que je veux n’est pas reluisant: il donne une drôle d’image d’un département qui se veut une forte vocation touristique.

  2. Je viens, en tant que touriste venant de Toulouse, de ma faire arnaquer aussi en payant 18 euros pour simplement voir le Pont du Gard. Autant j’aurais compris avoir à payer une somme raisonnable pour gare ma voiture sur un parking aménagé, autant là, c’est véritablement scandaleux !
    C’est probablement le seul monument français pour lequel il faut payer pour le voir de l’extérieur.
    Par ailleurs, je ne comprends pas pourquoi on ferait une différence entre les Gardois et les autres.
    Ce monument est entretenu grâce à de larges subventions de l’Etat, auquel tout français contribue.

  3. Touristes venant de l’Oise, nous avons été stupéfait en arrivant sur le site. 18 euros pour stationner et voire de l’extérieur un monument qui appartient au patrimoine de l’humanité. Notre réaction en retour; nous avons fait demi-tour et quitté ce site, car nous refusons de cautionner cette pratique pour le moins abusive.
    Préserver et valoriser le patrimoine, oui. En faire une exploitation « industrielle », NON.

  4. Il y a 24 ans, je suis allé au Pont du Gard avec un ami et mon épouse . Pas de parking à payer, pas de cerbère , pas de bétonnage . Je garde une photo où avec mon ami, nous nous tenons dans la partie supérieure de l’aqueduc.

    En 2002, nous y sommes retournés avec nos enfants. Le coût du parking nous avait déjà choqué , mais c’est surtout l’exploitation mercantile que j’ai trouvé dommageable . Quand à refaire la photo de 1989, c’était devenu impossible.

    Là, j’apprends qu’il faut désormais dépenser 18 euros pour voir ce monument !! Une véritable honte , c’est tout. Je ne montrerais donc pas le pont aux enfants qui ne l’avaient pas vu en 2002.

    Quand aux propos de ce « fier Gardois », qu’il sache que c’est grâce aux abrutis de touristes que vit e Gard. Mais sans doute s’en moque-t-il ?

  5. Serions nous revenu au moyen age pour s’acquitter d’un droit de péage pour traverser le Pont du Gard ? C’est particulièrement navrant de constater que le comité qui gère ce monument soit tomber dans l’excès financiers.

  6. Bonjour, breton de passage dans le coin, je pensais pouvoir montrer à ma femme et enfants le pont , tout comme je l avais fait moi même avec mes parents … O surprise …. Qu on tombe bien bas … Je me demande qui exploite les parkings , où va l argent et de quels droits ? Vous avez pris exemple sur le mont St. Michel ? Quand tous les sites seront verrouillės , vous serez bien avancės …. Au fait , on s est pas arretė , bye bye le Gard …..pas près de retenter ma chance non plus …

  7. Bonjour à tous

    SVP donnez moi les coordonnées d’une éventuelle pétition à signer, et à faire signer contre cette décision idiote, et sans argument valable.

    C’est comme si on faisait payer la vue sur les arènes d’Arles, de Nîmes, Les fouilles de la naissance de Massallia, et bien autres monuments historiques romains.

    Il y a certainement bien d’autres moyens de faire entrer de l’argent dans les caisses du conseil général sans pénaliser l’histoire et sa culture.

    Qu’en pense mme la ministre de la culture?

    Un marseillais randonneur pédestre et cyclo

    1. Cher Monsieur,
      L’association Pont du Gard et Patrimoine à mis en ligne, en mai dernier, une pétition demandant le rétablissement de la gratuité piétons et cyclistes, sur son site : pontdugard.org , Plus de 7600 personnes l’ont déjà signé. Merci de la faire connaitre.
      L’établissement public et le CG 30 pensaient acheter l’association avec la gratuité pour les Gardois (sera-t-elle pérenne ? ), il n’en est rien. Une prochaine action sur le site est prévue les amis cycliste le 22 septembre. Nous sommes Gardois et nous nous battons pour tous les Français modestes et au delà pour tous les Européens. L’Europe ayant validé le projet d’aménagement du site dans sa forme originelle. Je vous salut bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité